English

Accueil > Actualités > Vie d’établissement > La planeterrella, un simulateur d’aurores polaires français, s’exporte aux Etats-Unis




Rechercher

Terre Univers Environnement

La planeterrella, un simulateur d’aurores polaires français, s’exporte aux Etats-Unis

par assistant com’ - 4 septembre 2013 ( maj : 13 septembre 2013 )

La Planeterrella est un simulateur auroral inventé à l’IPAG. Les chercheurs à l’origine de cet outil pédagogique et grand public ont décidé, en accord avec leurs tutelles, de ne pas déposer de brevet, mais de la protéger par un accord de principe. Ils fournissent gratuitement les plans de la Planeterrella à tout service public (musées, universités, laboratoires de recherche, etc.), accompagnés des conseils de montage, des adresses de fournisseurs. En échange, le CNRS et l’UJF doivent être cités à toute représentation publique des Planeterrellas clones, avec leurs noms inscrits lisiblement sur la table de démonstration, et tout progrès apporté à l’expérience doit être partagé.

La Planeterrella en fonctionnement
© J. Lilensten - IPAG/OSUG

C’est en raison de cette simplicité que de nombreuses Planeterrellas ont vu le jour. Il en existe quatre en France et trois en préparation. Celle du Palais de la Découverte à Paris a été terminée cet été et sera opérationnelle d’ici quelques semaines. Une Planeterrella tourne en Angleterre, une en Belgique (où deux autres sont en cours de montage), deux en Suisse, une en Espagne. D’autres sont en cours de construction en Norvège, en Italie, et des accords sont signés avec la Pologne, l’Irlande ...

En août, la première Planeterrella a été achevée aux États-Unis, dans le centre Langley de la NASA (voir le communiqué de presse de la NASA). Elle précède de quelques jours la Planeterrella de l’Université de Princeton, tandis qu’une troisième est en préparation à l’université UCLA.

Pour en savoir + sur la planeterrella
planeterrella.osug.fr


       

Crédits et mentions légales | Contact | Plan du site | © OSUG - 2017