English

Accueil > Focus > En expo...




Rechercher

Terre Univers Environnement

En expo...

Expo-photos "L’eau dans tous ses états sur Terre et dans l’Univers"

par assistant com’, Natacha Cauchies - 17 octobre 2013 ( maj : 10 septembre 2016 )

Constatez la beauté de l’eau dans tous ses états, cette ressource précieuse dont la qualité prime !
Au travers de leurs photos, les scientifiques de l’OSUG vous emmènent sur leurs terrains d’étude :
pôles, glaciers, rivières, exoplanètes, Mars, etc. !

Si vous souhaitez présenter cette exposition,
merci de contacter le service communication,
en précisant le contexte de l’affichage,
le lieu, les dates prévisionnelles,
le nombre de panneaux souhaités, etc.


L’expo-photos "L’eau dans tous ses états sur Terre et dans l’Univers" a été réalisée par le service communication de l’OSUG dans le cadre de la Fête de la Science 2013 et suite au concours-photo "Water in Research" organisé par l’association des doctorants TUE.



0 | 30

Constatez la beauté de l'eau dans tous ses états, cette ressource précieuse dont la qualité prime ! 

Au travers de leurs photos, les scientifiques de l'OSUG vous emmènent sur leurs terrains d'étude : pôles, glaciers, rivières, exoplanètes, Mars, etc. ! Ces espèces sont des modèles pour des recherches menées sur l'adaptation biochimique aux stress froid et excès de lumière. 

© SAJF - S. Aubert Des mesures sont effectuées dans la plaine alluviale du glacier pour étudier notamment l'érosion liée aux torrents pro-glaciaires. 

© ISTerre - C. Godon © LGGE - D. Verfaillie La couleur de ces lacs dépend de la présence de particules fines en suspension dans l'eau, ces particules proviennent de l'érosion glaciaire liée aux nombreux glaciers situés en amont. 

© ISTerre - A. Margirier La caméra HiRISE de la mission MRO a pris cette série de photos en fausses couleurs des dunes de sable dans la région polaire nord de Mars. La zone couverte est d'environ 1,3km de large. 

© NASA/JPL-Caltech/Univ. of Arizona La caméra orbitale très haute résolution (jusqu'à 20cm/pixel) HiRISE a, par chance, capturé sur l'instant des avalanches au bord de la calotte polaire nord de Mars. 

© NASA/JPL/University of Arizona L'image a été recolorisée pour correspondre à ce que l'on pourrait voir si les roches étaient sur Terre. 

© NASA/JPL-Caltech/Malin Space Science Systems © NASA/JPL/MSSS © IPAG - A. Garenne Les lacs proglaciaires, situés au front du glacier, ne sont retenus que par d'anciennes moraines. Leur vidange brutale représente une menace pour les populations situées en aval. 

© IRD - R. Gallaire Le refroidissement lent, au contact de l'air ou du sol, du basalte issu de coulées de lave provoque ce qu'on appelle des orgues basaltiques dont les prismes sont réguliers (hexagonaux). 

© LTHE - M. Latapie Ce glacier est situé à proximité de la base française de Dumont d'Urville, Antarctique de l'est. 

© LGGE - E. Le Meur Promenade en compagnie de manchots Adélie sur la banquise, au début de la débâcle, c'est-à-dire lorsqu'elle commence à fondre. 

© LGGE - B. Jourdain © LGGE - X. Fain © Elise Lemoine La partie frontale du glacier de l'Argentière, situé sur une forte pente, est marquée par de nombreuses crevasses et cassures donnant cet aspect chaotique à la glace. 

© LGGE Sur les abords du glacier Taylor, l'écoulement est perturbé ; l'enregistrement paléoclimatique n'y est donc plus conservé. 

© LGGE - X. Fain Les gouttes de pluie s'accrochent aux branches de cette plante, créant cette boule à facettes naturelle. 

© LGGE - Q. Libois © LGGE - P. Ginot L'écoulement des eaux au coeur des glaciers sculpte ces tunnels, constamment remodelés sous l'effet de la fonte et de l'avancée du glacier. Ici, la glace ne contient presque plus aucune bulle d'air, ce qui lui confère cette couleur bleu intense. 

© LGGE - J. Krug Dans la zone d'ablation, le glacier subit une fonte importante ; il n'est plus recouvert par la neige, laissant les crevasses apparentes. 

© LGGE - D. Verfaillie © LGGE - B. Jourdain Des capteurs de température seront ensuite installés dans le trou de forage afin de connaître la température de la glace au contact du rocher, paramètre déterminant pour prévoir l'écoulement du glacier. 

© LGGE - B. Jourdain Dans ce méandre du fleuve Colorado, comme pour le reste du Grand Canyon, c'est principalement l'érosion par le fleuve qui sculpte ces paysages où l'on distingue des centaines de mètres de sédiments racontant l'histoire géologique de la région. 

© LTHE - M. Latapie © ISTerre - D. Hantz Ces graviers arrondis, de taille centimétrique, sont caractéristiques d'une érosion par de l'eau liquide. 

© NASA/JPL-Caltech/MSSS and PSI Le cratère Gale a été choisi comme site d'étude pour la mission Mars Science Laboratory (MSL). Le rover Curiosity s'y est posé en août 2012. 

© NASA/JPL-Caltech/ASU Les traces sur la droite du rover ont été laissées par l'instrument effectuant les relevés d'échantillons. 

© NASA/JPL-Caltech/Malin Space Science Systems Lorsqu'elle se rapproche du Soleil et se réchauffe, elle éjecte gaz et poussières en une queue de plusieurs millions de km. 

© ESO - S. Deiries

0 | 30

Détails techniques :
. 45 panneaux : 44 photos + 1 panneau de présentation
. dimensions : 50*70cm
. support : pvc 3mm

- Cette exposition a notamment été présentée "hors-murs" à :

  • Salon Naturissima, novembre 2015
  • Délégation CNRS Alpes, novembre 2013
  • Fête de la Science, Moulins de Villancourt, octobre 2013

       

Crédits et mentions légales | Contact | Plan du site | © OSUG - 2017