English

Accueil > L’Observation > Les services d’observation à l’OSUG > Services d’Observation de l’INSU > Astronomie et Astrophysique > SO4 Grands relevés et sondages profonds > PLANCK




Rechercher

Terre Univers Environnement

PLANCK

Satellite Planck, contribution à la calibration et réduction de données.

19 juillet 2012 ( maj : 30 juin 2014 )

Objectifs scientifiques :

Planck est un satellite de l’ESA, lancé le 14 mai 2009. Il succède à COBE et WMAP (NASA).

PLANCK étudie le rayonnement cosmologique en fonctionnant en mode relevé du ciel pendant près de 2 ans 1/2. Ses objectifs sont l’étude des
anisotropies du fond diffus cosmologique, les tests de modèles d’inflation cosmologique, une estimation robuste des paramètres cosmologiques (précision attendue de 1% sur une dizaine de paramètres). Il permettra également l’étude des amas de galaxies par l’effet Sunyaev-Zel’dovitch et l’étude du milieu interstellaire de notre Galaxie.

Implémentation :

Planck est placé sur une orbite centrée sur le point de Lagrange L2, à 1.5 millions de km de la Terre.

Planck comporte deux instruments, HFI (sous responsabilité française) et
LFI (sous responsabilité italienne). HFI est constitué de 54 bolomètres
opérant dans diverses bandes de 100 à 857 GHz, à une température de 0.1
K. Sa sensibiité sera de 600 fois celle de COBE. Un an de mesure permet
l’équivalent de 500 ans avec WMAP, qui a produit de très beaux résultats
avec 9 ans de données.

Planck a fonctionné depuis 2009 jusqu’à 2013 et a livré les résultats de la mission nominale (15 mois 1/2 pour un relevé complet du ciel). Fin 2014, les résultats de la mission totale seront publiés ainsi que les 9 cartes du ciel entre 30 et 857 GHz incluant la polarisation de 30 à 353 GHz.

Partenaires et collaborations :

Planck est le fruit d’un consortium de plusieurs dizaines d’instituts (600 scientifiques) principalement européens et américains.

La France est PI de l’un des instruments, HFI (Institut d’Astrophysique
Spatiale).

L’IPAG, en étroite collaboration avec le LPSC et l’institut Néel à
Grenoble, et l’IAP (François Bouchet co-PI) est impliqué dans
l’étalonnage et la réduction des données, suite à la participation à la
mission Archeops, sous ballon stratosphérique, qui préfigurait HFI.

Calendrier :

1996 : Sélection de la mission

2004 : Qualification du modèle de vol

2006 : Calibration du modèle de vol

Début 2009 : Lancement

Début 2011 : Premiers résultats publiés et catalogue de sources
(sub)millimétriques

fin 2012  : Publication des premières cartes et des premiers
résultats cosmologiques.

2014 : Publication des résultats définitifs.

Tâches de service actuelles à l’IPAG/OSUG :

  • 1 chercheur CNAP remplit actuellement ses tâches de service sur PLANCK : participation à l’étalonnage et la réduction des données.

Autres observatoires impliqués :

- Institut d’Astrophysique Spatiale

- Observatoire Midi-Pyrénées (CESR)

- Institut d’Astrophysique de Paris

- Observatoire de Paris (LERMA)

Liens utiles :

Site officiel ESA

Planck pour le grand public

Les Services d’Observation de l’IPAG

Contacts :

Local : François-Xavier Désert

National : Jean-Loup Puget (PI HFI, IAS)


       

Crédits et mentions légales | Contact | Plan du site | © OSUG - 2017