English

Accueil > L’Observation > Les services d’observation à l’OSUG > Services d’Observation de l’INSU > Surfaces et Interfaces Continentales > OHM-CV




Rechercher

Terre Univers Environnement

OHM-CV

Observatoire hydrométéorologique méditerranéen Cévennes-Vivarais

19 juillet 2012 ( maj : 28 juin 2014 )

Objectifs scientifiques :

L’OHM-CV (Observatoire Hydrométéorologique Méditerranéen Cévennes-Vivarais) est dédié aux phénomènes hydrométéorologiques extrêmes affectant les régions méditerranéennes dans un contexte de changement
climatique et de pression anthropique accrue. L’effort porte principalement jusqu’à présent sur les pluies intenses et les crues-éclairs qui constituent un enjeu sociétal fort en raison de la relative imprévisibilité des pluies extrêmes en terme de localisation et d’intensité, de la dynamique hydrologique rapide des bassins versants urbains et montagneux ainsi que de la vulnérabilité croissante et spatialement diffuse des régions méditerranéennes.

Implémentation :

Une stratégie d’observation s’appuyant sur trois axes complémentaires est développée :

  • un site-pilote de méso-échelle dans la région Cévennes-Vivarais permet :
    • la collecte et la mise en forme des données des services opérationnels (Météo-France, Service de Prévision des Crues du Grand Delta et EDF/DTG) puis la production de données élaborées pour la recherche
    • a réalisation d’expérimentations concertées à vocation recherche (hydrologie radar, météorologie GPS, hydrologie de versant à hydrométrie distribuée, hydrologie karstique, enquêtes et études sociologiques)

Ces observations visent à faire progresser notre compréhension des processus et à améliorer et valider les modèles météorologiques et hydrologiques, ainsi que leur couplage.

  • la réalisation de retours d’expérience pluri-disciplinaires suite aux épisodes les plus extrêmes se produisant sur l’ensemble des régions
    méditerranéennes permet de documenter les processus physiques et sociologiques dans des contextes variés afin d’en tirer des éléments de généralité et/ou de régionalisation.
  • l’utilisation de l’archive historique et paléo-hydrologique vise à affiner la caractérisation des fréquences des pluies et débits extrêmes et d’aller
    vers la détection de tendances.

Partenaires et collaborations :

L’OHM-CV est piloté par le Laboratoire des Transferts en Hydrologie et Environnement (LTHE/OSUG) et s’appuie sur un réseau de 10 autres équipes de recherche en France : IRSTEA Lyon, le Centre National de Recherches Météorologiques (CNRM), l’Ecole des Mines d’Alès (EMA), l’UMR Étude des Structures, des Processus d’Adaptation et des Changements de l’Espace (ESPACE), les laboratoires Geosciences Montpellier et Hydrosciences Montpellier de l’OSU OREME, l’Institut Français des Sciences et Technologies des Transports, de l’Aménagement et des Réseaux (IFSTTAR), le Laboratoire de Météorologique Physique (LaMP) de l’OSU OPGC, le Laboratoire d’Informatique de Grenoble (LIG) et le laboratoire Politiques publiques, Action politique, Territoires (PACTE), pour lequel une équipe est associée à l’OSUG.

Ce réseau a des collaborations fortes avec plusieurs équipes étrangères (Université de Padoue (Italie), Université de Wageningen (Pays-Bas), Université Polytechnique de Catalogne (Espagne), Hellenic Centre for Marine Research (Grèce), Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne (Suisse)) et des services opérationnels (Météo-France, Service de Prévision des Crues du Grand Delta, Service Central Hydrométéorologique d’Appui à la Prévision des Inondations, Electricité de France).

L’OHM-CV constituera l’un des piliers du système d’observation du projet HyMeX (HYdrological cycle in the Mediterranean EXperiment) du Chantier Méditerranée (CIO-E) en particulier au cours des périodes d’observations intensives à venir lors du prochain quadriennal.
L’OHM-CV participe également au SOERE RBV (Réseau des Bassins Versants) labellisé en 2010.

Calendrier :

2002 : Labellisation ORE

2006 : Labellisation SO dans la thématique Surfaces et interfaces continentales de l’INSU

2010 : Labellisation du Réseau des Bassins Versants, SOERE auquel participe l’OHM-CV

2012-2013 : Périodes d’observation intensive de l’expérience HyMeX (la période d’observation longue allant de 2011 à 2020)

Tâches de service actuelles au LTHE/OSUG :

  • 2 enseignants-chercheurs CNAP du LTHE/OSUG remplissent les tâches suivantes : collecte et mise en forme des données hydrométéorologiques opérationnelles ; production de données élaborées (dont des réanalyses pluviométriques), mise en place et suivi de dispositifs expérimentaux d’observation des pluies, des débits liquides, des matières en suspension et de la conductivité en rivière ; réalisation de retours d’expériences hydrologiques et socio-économiques, coordination des développements et mises à jour de la base de données.
  • 4 chercheur CNRS (dont le responsable du service), 4 maîtres de conférences, 4 doctorants et 5 ingénieurs et techniciens (dont 2 en CDD) participent également au service OHM-CV au sein du LTHE. Outre des travaux d’analyse et de modélisation, ces personnels participent à la mise en place et suivi de dispositifs expérimentaux d’observation des flux de surface, de la granulométrie des pluies, du ruissellement et de l’érosion ainsi que des comportements sociaux en période de crise hydrométéorologique.

Autres observatoires impliqués :

- OREME (Géoscience Montpellier, Hydroscience Montpellier)

- OPGC (Laboratoire de Météorologie Physique de Clermont-Ferrand)

Liens utiles :

Site officiel d’OHM-CV

Site de l’expérience HyMeX

Les Services d’observation du LTHE

SOERE Réseau des Bassins Versants

Contacts :

Contact local : Guy Delrieu

Dans la même rubrique :


       

Crédits et mentions légales | Contact | Plan du site | © OSUG - 2017