English

Accueil > L’Observation > Services d’Observation > Environnement > RBV




Rechercher

Terre Univers Environnement

RBV

Réseau des bassins versants

par Chargé(e) de communication - 7 juin 2018 ( maj : 11 juin 2018 )

Portail des métadonnées RVB

Coordination : Jérôme Gaillardet (IPGP) | gaillard ipgp.fr

Contact local : Guillaume Nord (IGE/OSUG) | guillaume.nord[at]univ-grenoble-alpes.fr

 
 
 
 
 
Ce SOERE a pour mission de comprendre le fonctionnement et de surveiller les zones critiques que sont les ruisseaux ou les rivières associés à leurs bassins versants. En outre, l’analyse des données aide à prévoir la réponse des bassins versants aux sollicitations environnementales imposées ou non par l’homme, en matière de ressources en eau et de leur qualité, de formation et d’érosion des sols, de cycles biogéochimiques.

Objectifs

Le réseau des Bassins Versants a pour but la surveillance de l’environnement à l’échelle du bassin versant.
Les sites du réseau des Bassins Versants sont surveillés pour répondre à différentes questions de recherche fondamentale.

  • Tous visent la compréhension de la zone « critique » de l’humanité, cette zone située entre l’interface avec les roches et le sommet de la canopée.
  • Tous visent à identifier les mécanismes bio-physico-chimiques à l’œuvre à l’échelle des bassins versants et à comprendre et prédire la réponse de la zone critique de notre planète à des sollicitations environnementales imposées ou non par l’homme.

Implantations

Certains sites d’observations ont été installés dans des zones les plus naturelles possibles (ce qui est essentiellement le cas des sites dans les DOM ou internationaux), d’autres sont développés dans des agrosystèmes cultivés ou des forêts exploitées. Tous sont soumis aux changements environnementaux globaux, comme l’augmentation de gaz carbonique dans l’atmosphère. Certains subissent des forçages plus locaux, agricoles ou selon des gradients climatiques.

Paramètres mesurés

Le réseau est constitué de trois types fondamentaux d’observatoires. Les observatoires à connotation hydrologique et géomorphologique observent, dans la durée, la formation des crues, l’exportation des sédiments, la dynamique de la ressource en eau. Les observatoires hydro-agronomiques ajoutent à cette composante le fait qu’ils se focalisent sur des agrosystèmes européens ou dans les pays émergents.
Tous les sites ne sont pas équipés de la même manière car les motivations scienti-fiques ne sont pas toujours les mêmes, mais tous visent l’acquisition d’un même corpus de données de base qui sont les précipitations, le débit des ruisseaux, rivières et fleuves, la mesure de l’eau dans les sols. Selon leur spécialisation, les observatoires ont développé des mesures systématiques et dans la durée, d’hydrométéorologie, de micrométéorologie de la surface, de chimie des eaux courantes et de nappes, de géochimie isotopique ou bien encore de l’érosion.

Implication de l’OSUG

Collaborations

Grâce au réseau de collaboration que nos organismes de recherche (IRD, INRA, Irstea, CNRS) et nos Universités ont tissé, le réseau des bassins versants présente une couverture mondiale, ce qui lui permet de couvrir presque tous les climats.
RBV inclut l’ORE Draix-Bléone et les SNO AMMA-CATCH et OHM-CV

Dans la même rubrique :


       

Crédits et mentions légales | Contact | Plan du site | © OSUG - 2018