English

Accueil > La Formation > Formation universitaire > Stages > Offres de stage Master 2 > Archives > Ante 2017 > ... pour la spécialité "Eau, Climat, Environnement" > Modélisation du bilan d’énergie et de la dynamique du glacier Ampère à Kerguelen




Rechercher

Terre Univers Environnement

Modélisation du bilan d’énergie et de la dynamique du glacier Ampère à Kerguelen

7 mai 2012

Titre : Modélisation du bilan d’énergie et de la dynamique du glacier Ampère à Kerguelen

Laboratoire de rattachement : LGGE

Encadrant : Vincent Favier

Téléphone : 04.76.82.42.68

CoEncadrant : Deborah Verfaillie

Mots clés : Glaciers, bilan d’énergie, bilan de masse, modélisation distribuée, régionalisation.

Contexte et objectifs de la mission de stage :

Dans un contexte de recul accéléré de la cryosphère, modéliser les variations du climat et des glaciers est un chantier fondamental. Cela demande de comprendre le lien entre forçage atmosphérique et accumulation/ablation en surface du glacier mais aussi d’évaluer l’impact de la dynamique glaciaire sur l’évolution du front. En raison des variations de l’ablation avec l’altitude, une approche distribuée de bilan de masse est indispensable pour forcer un modèle de dynamique de la glace. Un telle approche est actuellement effectuée au LGGE, et appliquée au glacier 12 de l’Antizana (Equateur). La transposition du modèle sur d’autres glaciers est aujourd’hui envisageable.

A Kerguelen, des mesures glaciologiques sont effectuées depuis 2010 sur le glacier Ampère dans le cadre du projet GLACIOLIM-KESAACO offrant des données d’entrée et de validation pour ce modèle. Une estimation de l’évolution des variables de forçage atmosphérique avec l’altitude serait néanmoins à implémenter. Cette question est complexe car le bilan d’énergie de surface présente des rétroactions importantes avec les variables atmosphériques.

Ce sujet propose de développer un outil simple d’extrapolation des variables atmosphériques à l’échelle du glacier et de l’appliquer pour offrir des forçages d’entrée pour le modèle de bilan d’énergie/dynamique décrit ci-dessus.

Prérequis : Il s’agit d’un stage avec une composante importante en modélisation. Le candidat possèdera de solides connaissances hydrologie/météorologie/glaciologie et une maîtrise de la programmation sous matlab.

Dans la même rubrique :


       

Crédits et mentions légales | Contact | Plan du site | © OSUG - 2017