English

Accueil > La Formation > Formation universitaire > Stages > Offres de stage Master 2 > Eau - Climat - Environnement > Analyse spatio-temporelle de l’exposition des automobilistes aux submersions des routes dues aux crues rapides dans le département du Gard.




Rechercher

Terre Univers Environnement

Analyse spatio-temporelle de l’exposition des automobilistes aux submersions des routes dues aux crues rapides dans le département du Gard.

par Stages - 26 octobre 2017 ( maj : 9 novembre 2017 )

Laboratoire de rattachement : IGE (Institut des Géosciences de l’Environnement), équipe HMCIS (Hydro-météorologie, Climat et Interaction avec les Sociétés)

Encadrants : Isabelle RUIN, géographe , chercheure CNRS à l’IGE, Grenoble.
Olivier PAYRASTRE, hydrologue à l’IFSTTAR, Nantes

Domaines scientifiques : Géographie, statistiques, sciences de l’environnement

Mots clés : Risque, Crue rapide, Exposition des populations

Contexte et objectifs de la mission de stage : Le stage s’inscrit dans le cadre du projet de recherche PICS (Vers une prévision immédiate intégrée des impacts des crues soudaines) financé par l’Agence Nationale de la Recherche. L’objectif de ce projet est d’aller vers une modélisation couplée des événements hydro-météorologiques à dynamiques rapides et des dynamiques d’exposition et de vulnérabilité des populations dans le but de prévoir les impacts socio-économiques potentiels de ces événements.

Dans le cadre de ce stage, l’accent sera mis sur la mise en œuvre et l’amélioration d’un outil de modélisation existant, appelé MobRISK, développé afin d’étudier l’exposition et la vulnérabilité des comportements de mobilité individuelle durant des évènements de crues rapides. MobRISK est constitué de 3 modules permettant de simuler : (i) les mobilités individuelles quotidiennes selon une approche activité centrée (activity-based), (ii) la dynamique des coupures des routes selon des scénarios de pluie, (iii) la prise de décisions des usagers de la route en vue de l’adaptation de leur pratique quotidienne aux perturbations environnementales.
Les données d’entrée combinent des données géographiques (description du réseau routier, réseau hydrographique, zonages des activités sociales, coupures des routes) avec des données sociales (description socio-démographiques des individus ainsi que de leurs programmes d’activités quotidiennes). Ces données sont pré-traitées, connectées et stockées dans un système de gestion de base de données relationnelles.

Une première application de MobRISK, a été conduite sur une zone d’étude réduite au secteur d’Alès (Gard) et a permis de simuler l’exposition des individus aux submersions des routes lors des crues des 8 et 9 Septembre 2002. Le modèle permet ainsi de quantifier et d’identifier le profil socio-démographique des usagers de la route qui ont été exposés à la submersion des routes lors de cet épisode. Il permet également de localiser dans l’espace et dans le temps les tronçons de routes les plus exposées ainsi que l’évolution temporelle du risque sur la période de l’évènement.

L’objectif du stage, consiste alors à conduire d’autres cas d’étude en explorant :
• le rôle de la distribution spatio-temporelle des pluies sur l’exposition des automobilistes lors de leurs mobilités quotidiennes (sur la base des scénarios événementiels de Septembre 2005, Octobre 2008 et Septembre 2014 ;
• les rôles des caractéristiques socio-démographiques sur les choix comportementaux et l’exposition individuelle.
Le travail comprendra plusieurs étapes :
• la mise en forme des données d’entrée,
• l’apprentissage du fonctionnement de MobRISK et le lancement des simulations (tutoriel d’utilisation fourni pour la mise en oeuvre de nouvelles applications)
• l’analyse des données de sortie pour les différents évènements choisis : analyse spatio-temporelle des trajectoires individuelles, analyse de l’exposition et la vulnérabilité des automobilistes face aux scénarios de submersion des routes
• la comparaison inter événements des dynamiques spatio-temporelles de l’exposition des usagers de la route

Compétences :
- Aptitude à travailler en équipe et dans un contexte interdisciplinaire
- Maitrise de l’anglais écrit (lecture + rédaction d’article scientifique)
- Capacité de rédaction de documents de synthèse

Rémunération : Indemnités de stage

Durée : 5 mois – date de début : mars 2018

Formation : Ingénieur/ Master
Niveau d’étude
Bac + 5

Candidature :
Adresser CV + lettre de motivation avant le 4 décembre à isabelle.ruin@univ-grenoble-alpes.fr et olivier.payrastre@ifsttar.fr

Dans la même rubrique :


       

Crédits et mentions légales | Contact | Plan du site | © OSUG - 2017