English

Accueil > La Formation > Formations universitaire > Masters > Stages de master > Archives > Ante 2017 > ... pour la spécialité "Eau, Climat, Environnement" > Climatologie des pluies de relief en région méditerranéenne




Rechercher

Terre Univers Environnement

Climatologie des pluies de relief en région méditerranéenne

4 mai 2012

Titre  : Climatologie des pluies de relief en région méditerranéenne

Laboratoire de rattachement : LTHE

Encadrant : Sandrine ANQUETIN

Téléphone : 04.76.82.51.08

Mots clés : Climat régional, Méditerranée , Pluie orographique, Classification.

Contexte et objectifs de la mission de stage :

Les initiatives internationales, notamment autour du GIEC (Groupe Intergouvernemental sur l’Evolution du Climat), liées aux études sur le changement climatique, conduisent aujourd’hui la communauté scientifique à affiner sa démarche afin de répondre à la délicate question qui concerne les impacts potentiels des scénarios climatiques obtenus par les modèles de circulation générale. Ces scénarios montrent en effet que l’impact du réchauffement moyen simulé sur l’intensité et la fréquence des précipitations serait plus marqué sur les régions méditerranéennes. Evaluer la signature du changement climatique à l’échelle régionale, en particulier sur le régime pluviométrique de la région Méditerranéenne Cévennes-Vivarais, constitue le contexte général de ce travail.

Dans le cadre de ce travail de Master, nous étudierons le climat présent. La projection de la démarche proposée sur les scénarios futurs pourra être poursuivie en thèse, en fonction des possibilités de financement. Les études antérieures menées dans le cadre de la collaboration entre l’équipe "Hydrométéorologie, Climats et Impacts" du LTHE et IRSTEA de Lyon nous ont permis de montrer l’intérêt des classifications des pluies s’établissant dans cette région en ensembles homogènes. Ce type d’analyse permet d’isoler un type de processus physique associé à une organisation des pluies que l’on veut étudier à l’aide de modèle de atmosphérique à base physique. Ces classifications peuvent être également construites sur la base de connaissances acquises sur les processus atmosphérique et/ou la modélisation de l’atmosphère. La démarche scientifique proposée conduit à mettre en lien des techniques de classification avec les connaissances acquises sur les processus atmosphérique. Il existe de nombreuses techniques de classification, toutes plus séduisantes les unes que les autres qui partagent quelques caractéristiques communes : la caractérisation numérique des objets et la métrique sont essentielles pour la pertinence de la classification, et dépend de l’objet visé, ce qui rend les classifications très peu transférables entre thématiques ; la lisibilité des résultats, facilitant leur analyse et leur acceptation ou rejet par le chercheur, est par contre importante dans le processus de recherche. Au sein du Master, on utilisera la classification non supervisée de Kohonen, qui a la particularité de ventiler les individus dans un espace de classes ordonné sur un espace graphique prédéfini en privilégiant la continuité entre classes voisines.

Ce stage sera co-encadré par Etienne LEBLOIS, IRSTEA Lyon, etienne.leblois@irstea.fr

Une poursuite en thèse est envisageable.

Dans la même rubrique :


       

Crédits et mentions légales | Contact | Plan du site | © OSUG - 2017