English

Accueil > La Formation > Formations universitaire > Masters > Stages de master > Archives > Ante 2017 > ... pour la spécialité "Eau, Climat, Environnement" > Evaluation des précipitations sur les massifs alpins




Rechercher

Terre Univers Environnement

Evaluation des précipitations sur les massifs alpins

par Encadrants de stages - 3 septembre 2012

Laboratoire de rattachement : CNRM-GAME / Centre d’Etudes de la Neige

Encadrants : F. KARBOU - J-F MAHFOUF - Y. DURAND

Téléphone : 04.76.63.37.60- 05.61.07.84.78 - 04.76.63.79.02

Experts : S. MORIN - G. GIRAUD - E. BAZILE - C. SOCI

Mots clés : modèle, précipitations, AROME, EURO4M.

Contexte et objectifs de la mission de stage :

Le projet EURO4M (The European Reanalysis and Observations for Monitoring) financé par l’Europe sur la période 2010-2012 affiche l’objectif ambitieux de fournir à la communauté scientifique des informations à jour et fiables sur l’état et l’évolution du climat européen. Météo-France figure parmi les 9 partenaires européens du projet. Via EURO4M, des observations de différentes natures seront combinées de façon optimale pour aboutir à ce qu’on appelle des analyses ou réanalyses (la meilleure représentation possible d’une grandeur physique) pouvant permettre de suivre l’évolution du climat européen sur plusieurs dizaines d’années. Parmi les analyses EURO4M qui seront disponibles figure celle des précipitations. Une méthode de spatialisation des mesures des stations synoptiques basée sur l’interpolation optimale (outil MESCAN) a été développée au CNRM/GMAP afin de produire des analyses de précipitations. Cette approche se base sur des observations de pluviomètres et aussi sur une information a priori (nommée ébauche) venant d’un modèle de prévision numérique du temps à une échelle de 22 km après une descente en échelle à 5,5 km. Un modèle de prévision du temps à plus fine échelle existe à Météo-France : Le modèle à aire limitée AROME. Ce modèle est opérationnel depuis décembre 2008 avec comme originalité principale sa maille très fine de 2.5 km de résolution sur une grande partie de l’Europe de l’Ouest. AROME fournit, à ce jour, des prévisions à des échéances allant de 3h à 30h pour anticiper des phénomènes météorologiques dangereux (orages, intenses précipitations,…).

Le but de ce stage est d’examiner la qualité des analyses de précipitations d’EURO4M sur les massifs alpins avec deux configurations différentes : (1) une configuration de référence pour laquelle l’outil MESCAN reçoit ses champs d’ébauche d’un modèle atmosphérique d’échelle 22 km et (2) une deuxième configuration dans laquelle MESCAN utilise le modèle de plus petite échelle AROME. Tout d’abord, nous effectuerons une première évaluation des ces estimations de pluie en incluant d’autres estimations indépendantes de précipitations (d’autres analyses comme SAFRAN ou SPAZM, et des données de télédétection spatiale). Par la suite, il s’agira d’évaluer la qualité de ces nouvelles analyses de précipitations dans une optique « enneigement alpin » en étudiant leur impact sur les simulations du modèle de neige CROCUS développé au Centre d’Etudes de la Neige. Ce modèle simule les propriétés du manteau neigeux et son évolution dans le temps et les performances du modèle dépendent fortement de la qualité des données de forçage météorologique, et surtout de la qualité des précipitations.

Dans la même rubrique :


       

Crédits et mentions légales | Contact | Plan du site | © OSUG - 2017