English

Accueil > La Formation > Formations universitaire > Masters > Stages de master > Archives > Ante 2017 > ... pour la spécialité "Eau, Climat, Environnement" > Exploitation des données de terrain acquises sur un glacier côtier Antarctique en vue de simulations numériques de sa dynamique




Rechercher

Terre Univers Environnement

Exploitation des données de terrain acquises sur un glacier côtier Antarctique en vue de simulations numériques de sa dynamique

par Encadrants de stages - 7 juin 2015

Titre : Exploitation des données de terrain acquises sur un glacier côtier Antarctique en vue de simulations numériques de sa dynamique

Laboratoire de rattachement : LGGE

Encadrant : Emmanuel Le Meur

Téléphone : 0476824222

Co-Encadrant : Fabien Gillet-Chaulet

Mots clés : Données GPS, traitement du signal, écoulement, équations de stokes

Contexte et objectifs de la mission de stage :
Le glacier école de l’Astrolabe en Terre Adélie est suivi depuis plusieurs années (topographies du socle, de la surface, champs de vitesses et de déformation, position de la ligne d’échouage etc.... http://astrolabe.osug.fr/).
Une grande partie de ces données concerne celles issues d’un réseau permanent de station GPS autonomes installées à la surface du glacier et dont l’exploitation conjointement avec des données satellitaires offre de bonnes perspectives de calage et/ou de validation de modèle de dynamique glaciaire.
Une première partie du stage consistera à traiter de manière systématique les données GPS brutes de terrain afin d’en extraire le meilleur signal possible. Puis s’en suivra une exploitation scientifique sous la forme de l’établissement de champs de déplacement où à la fois la spatialisation et l’aspect temporel seront analysés.
La seconde partie consistera à reproduire la dynamique actuelle du glacier (modélisation pronostiques) en titrant parti de ces données de terrain. Le modèle utilisé (Elmer/Ice) est un modèle 3D aux éléments finis résolvant l’intégralité des équations de Stokes. Il est déjà opérationnel mais nécessitera néanmoins une prise en main par le candidat.
Le candidat idéal devra avoir de bonnes connaissances en mécanique, en informatique numérique ainsi qu’en traitement du signal. Des connaissances minimales en Sciences de la Terre et notamment en glaciologie/climatologie seraient appréciées tout en n’étant pas obligatoires. Une certaine propension au codage informatique ainsi qu’un travail assez conséquent sur ordinateur sont à prévoir.
Financement du stage disponible auprès du programme ANR SUMER

Dans la même rubrique :


       

Crédits et mentions légales | Contact | Plan du site | © OSUG - 2017