English

Accueil > La Formation > Formations universitaire > Masters > Stages de master > Archives > Ante 2017 > ... pour la spécialité "Terre solide" > Evolution de la vitesse quaternaire d’une faille normale (Arshan, Sibérie) : approche morphotectonique et datation par élements cosmogéniques




Rechercher

Terre Univers Environnement

Evolution de la vitesse quaternaire d’une faille normale (Arshan, Sibérie) : approche morphotectonique et datation par élements cosmogéniques

27 avril 2012 ( maj : 9 mai 2012 )

Titre : Evolution de la vitesse quaternaire d’une faille normale (Arshan, Sibérie) : approche morphotectonique et datation par élements cosmogéniques

Laboratoire de rattachement : ISTerre, Chambery

Encadrant : Riccardo Vassallo

Téléphone : 04.79.75.87.06

Mots clés : tectonique active, terrasses alluviales, 10Be, Sibérie.

Contexte et objectifs de la mission de stage :

Dans le contexte transtensif associé au rifting du Baïkal (Sibérie méridionale), l’activité tectonique quaternaire qui affecte le bassin de Tunka fournit un exemple remarquable d’escarpement actif cumulé sur faille normale. La vitesse de déplacement sur cette faille active majeure de la région est totalement inconnue à ce jour. Une des rivières qui la traversent a abandonné par incision, au mur et au toit, un système de terrasses qui constituent des marqueurs morphotectoniques permettant de reconstruire l’histoire des mouvements verticaux au cours du Pléisto-Holocène. Une étude de terrain en 2010 a permis de réaliser une cartographie préliminaire de ces marqueurs, de récolter des échantillons pour leur datation par 10Be in situ, et de mesurer la topographie de leurs surfaces à travers de l’escarpement. L’étudiant devra : 1) utiliser les données topographiques combinées à des photos aériennes/images satellitaires pour estimer le rejet vertical associé à chaque marqueur ; 2) dater les terrasses par l’analyse 10Be sur une vingtaine d’échantillons ; 3) déterminer des vitesses de déplacement sur différentes périodes de temps afin de reconstruire l’histoire sismotectonique de la faille, évaluer l’aléa sismique associé et mettre en évidence d’éventuelles variations de l’activité sur les derniers millénaires.

— 

Dans la même rubrique :


       

Crédits et mentions légales | Contact | Plan du site | © OSUG - 2017