English

Accueil > La Formation > Formations universitaire > Masters > Stages de master > Archives > Ante 2017 > ... pour la spécialité "Terre solide" > Evolution des récifs coralliens et de l’abrasion côtière au Plio-Quaternaire, une réponse du littoral aux variations eustatiques.




Rechercher

Terre Univers Environnement

Evolution des récifs coralliens et de l’abrasion côtière au Plio-Quaternaire, une réponse du littoral aux variations eustatiques.

par Encadrants de stages - 26 juin 2014 ( maj : 16 juillet 2014 )

Laboratoire de rattachement  : ISTerre
Encadrants : Laurent Husson et Mary Elliot
Téléphone : 04 76 63 52 41
mail : laurent.husson@ujf-grenoble.fr
Mots clés : littoral, récifs, surrection, subsidence, géomorphologie

La mer façonne les côtes en construisant (récifs coralliens), déposant (plages), et détruisant (abrasion). Cette signature semble avoir varié au cours du temps : par exemple, les récifs coralliens semblent se développer massivement à partir d’un épisode compris entre 500 et 800 ka ; les terrasses d’abrasion deviennent individualisées possiblement à la même époque. Or l’empreinte du niveau marin dans le littoral est tributaire de ses oscillations au cours du cycle glaciaire, et ces oscillations se produisent avec une fréquence et une amplitude variable dans le temps.
Lors des épisodes à période courte (40 ka) et faible amplitude (80 m), l’action destructive de la mer pourrait avoir faconné les rasas, si fréquentes sur la cote sud-américaine par exemple, tandis que le régime actuel (période de 100 ka et amplitude de 120 m) pourrait favoriser la construction de terrasses individualisées.
En construction, les récifs coralliens pourraient être favorisés par les cycles récents (100 ka, 120 m) tandis que les oscillations plus rapides et de plus faible amplitude pourraient leur être défavorables. Ceci pourrait expliquer le développement massif des récifs coralliens lors de la transition entre les deux régimes d’oscillations du niveau marin.
La réponse morphologique du littoral aux oscillations du niveau marin sera examinée d’abord analytiquement, puis numériquement à l’aide d’un code prédictif de construction récifale / abrasion littorale.

Dans la même rubrique :


       

Crédits et mentions légales | Contact | Plan du site | © OSUG - 2017