English

Accueil > La Formation > Formations universitaire > Masters > Stages de master > Archives > Ante 2017 > ... pour la spécialité "Terre solide" > Variations temporelles de l’atténuation des ondes sismiques au sein des Alpes Occidentales




Rechercher

Terre Univers Environnement

Variations temporelles de l’atténuation des ondes sismiques au sein des Alpes Occidentales

par Encadrants de stages - 3 septembre 2014 ( maj : 15 juin 2015 )

Titre : Variations temporelles de l’atténuation des ondes sismiques au sein des Alpes Occidentales

Laboratoire de rattachement : ISTerre

Encadrant : Laurent Stehly - stehlyl@ujf-grenoble.fr

Mots clés : sismologie, corrélations de bruit de fond sismique, atténuation, Alpes

Contexte et objectifs de la mission de stage :

Depuis quelques années, les enregistrements de bruit de fond sismique sont utilisés pour étudier les variations temporelles de la croûte terrestre.
Ceci a permis de montrer que la vitesse des ondes sismiques varie au cours du temps, par exemple les jours précédents certaines éruptions volcaniques ou consécutivement à des séismes. Ceci reflète l’évolution de la croûte terrestre. Comprendre les raisons sous-jacente à ces variations temporelles est un enjeu crucial pour mieux comprendre (entre autre) la physique des séismes et des éruptions volcaniques.

L’objectif de ce stage est de voir si il est possible d’utiliser le bruit de fond sismique pour détecter non seulement des variations temporelles de la vitesse, mais également de l’atténuation des ondes sismiques.

Pour développer cette nouvelle méthode, on utilisera les données du projet CIFALPS (http://isterre.fr/recherche/research-projects/active-research-projects/autres-projets/article/projet-cifalps-china-italy-france?lang=fr). Il s’agit d’un profil dense de stations traversant les Alpes franco-italienne. Ces données sont exceptionnelles de part leur qualité et leur densité. On s’attend en particulier à voir des variations saisonnières liées aux variations du niveau des nappes d’eau dans les bassins sédimentaires.
A plus long terme, en cas de succès, ces méthodes pourront être transposées à de nombreux jeux de données (étude des variations de l’atténuation liées à la sismicité, sur des volcans, glissement de terrain,...).

Ce sujet a donc une forte composante méthodologique et s’adresse à des étudiants intéressées par le traitement du signal et le traitement des données.

Prérequis : connaissances générale géophysique, sismologie, traitement du signal.

Dans la même rubrique :


       

Crédits et mentions légales | Contact | Plan du site | © OSUG - 2017