English

Accueil > La Formation > Formations universitaires > Stages > Offres de stage Master 2 > Terre Solide > Déformation tectonique actuelle au nord-ouest de l’Himalaya vue par géodésie spatiale




Rechercher

Terre Univers Environnement

Déformation tectonique actuelle au nord-ouest de l’Himalaya vue par géodésie spatiale

Durée du stage : 5 à 6 mois

par Stages - 14 décembre 2017

Superviseurs : François Jouanne et Marie-Pierre Doin
Lieu : ISTerre, Université de Savoie Mont Blanc
Prérequis : Formation en sciences de la Terre (M2 voire M1)

La déformation actuelle du nord-ouest de l’Himalaya apparaît particulièrement complexe avec la coexistence de déformation en séquence, au front des Salt Ranges, ou au contraire hors séquence comme lors du séisme de Balakot-Bagh en Octobre 2005. Une déformation actuelle assez unique, liée à l’existence d’un diapirisme crustal actif, est également observée dans le massif du Nanga Parbat (Jouanne et al. 2013). Suite au séisme de Balakot Bagh en 2005, nous avons entrepris le déploiement d’un réseau GNSS dédié à l’étude de la déformation postsismique qui fut élargi en 2006 à l’ensemble du nord du Pakistan depuis l’avant-pays jusqu’au Karakorum. Ce réseau, qui fut mesuré en 2005, 2006, 2007 et 2011-2012, a permis de documenter la déformation actuelle de l’ensemble de cette région (Jouanne et al., 2013).
Nous proposons de réaliser lors de ce stage de Master des séries temporelles d’interférogrammes pour mieux documenter la déformation actuelle du nord du Pakistan depuis l’avant-pays himalayen jusqu’au Karakorum. Pour cela, il faudra traiter l’ensemble des données Sentinel-1 sur deux fauchées de 250 km de large allant du bassin du Penjab jusqu’au nord de la faille du Karakorum. Le logiciel NSBAS qui sera utilisé est fortement automatisé ce qui permet d’espérer obtenir rapidement les champs de vitesse en visée ascendante et descendante. On devra apporter une attention particulière à la qualité et l’interprétation de ces cartes qui sont aussi affectées par de nombreuses sources de bruit (par exemple, changements de couverture végétale). La combinaison des deux angles de visée permettra de distinguer mouvements verticaux et E-W.
Nous espérons ainsi plus particulièrement mesurer la déformation actuelle du diapir crustal actif qu’est le Nanga Parbat, caractérisée par une très forte surrection et un déversement vers l’ouest, illustrer la fin de la déformation postsismique consécutive au séisme de 2005 et enfin quantifier la déformation actuelle des Salt Ranges et de ses diapirs salifères actifs le long de la faille de Kalabagh formant sa bordure occidentale.
Le stage se déroulera sur le campus du Bourget du Lac (Chambéry) de l’Université Savoie Mont Blanc au sein du laboratoire Isterre et sera encadré par François Jouanne et Marie-Pierre Doin (ISTerre, Grenoble).
Pour postuler : fjoua univ-smb.fr

Dans la même rubrique :


       

Crédits et mentions légales | Contact | Plan du site | © OSUG - 2018