English

Accueil > La Formation > Offres de stages > Archives des stages de master > ... pour la spécialité "Eau, Climat, Environnement" > Caractérisation de la chimie des particules atmosphériques à grande échelle sur le territoire français




Rechercher

Terre Univers Environnement

Caractérisation de la chimie des particules atmosphériques à grande échelle sur le territoire français

25 avril 2012 ( maj : 9 mai 2012 )

Titre : Caractérisation de la chimie des particules atmosphériques
à grande échelle sur le territoire français

Laboratoire de rattachement : Laboratoire de Glaciologie et Géophysique de l’Environnement (LGGE)

Encadrant : Jean Luc JAFFREZO

Téléphone : 04.76.51.44.92

Mots clés : Particules atmosphériques , Qualité de l’Air, Analyses chimiques .

Contexte et objectifs de la mission de stage :

La réglementation Européenne devient de plus en plus contraignante en ce qui concerne les limites autorisées des concentrations en particules atmosphériques (Particulate Matter, PM), au-delà desquelles des pénalités financières sont imposées aux états membres. En retour, les organismes en charge de la mesure et du contrôle de la Qualité de l’Air (ADEME, AASQA) cherchent à mieux connaitre les sources des polluants mesurés en atmosphère ambiante, afin d’adapter ensuite la réglementation sur le contrôle des émissions. De plus, il est nécessaire de mieux connaitre les processus d’évolution de ces concentrations à l’échelle du territoire national (dispersion, évolution chimique, etc ..). La mise en place de méthodes de détermination des sources, ainsi que la compréhension fine des processus d’évolution appartiennent encore au domaine de la recherche, et ainsi le sujet proposé traitera de cette problématique.
Le travail se placera au centre de plusieurs programmes nationaux et internationaux en cours au laboratoire sur la caractérisation de la chimie des PM sur des sites de différentes localisations géographiques et typologies en France (sites ruraux, site portuaire, sites urbains, …). Le travail consistera i) à participer aux analyses chimiques des séries de prélèvement en cours, ii) à constituer des bases de données avec les résultats obtenus au sein du groupe sur les dernières années, iii) à procéder à des interprétations statistiques et géochimiques de ces données pour mieux caractériser les niveaux de concentration, les processus d’évolution, et les sources des espèces chimiques constituants les PM. L’étudiant(e) sera intégré à l’équipe chimie (CHANG) du laboratoire et travaillera en collaboration avec différents laboratoires de recherche nationaux mais également en lien étroit avec les acteurs économiques régionaux d’études de la qualité de l’air.
Ce travail s’adresse à un(e) étudiant(e) motivée par la recherche, le travail en équipe, la chimie analytique, et la compréhension des aspects pollution et chimie de l’atmosphère. Ce travail pourra éventuellement donner lieu à une poursuite des travaux dans le cadre d’un doctorat.

Prérequis : Ce travail s’adresse à un(e) étudiant(e) motivée par la recherche, le travail en équipe, la chimie analytique, et la compréhension des aspects pollution et chimie de l’atmosphère. Ce travail pourra éventuellement donner lieu à une poursuite des travaux dans le cadre d’un doctorat.

— 

Dans la même rubrique :


       

Crédits et mentions légales | Contact | Plan du site | © OSUG - 2016