English

Accueil > La Formation > Offres de stages > Archives des stages de master > ... pour la spécialité "Eau, Climat, Environnement" > Rétention des antibiotiques sur un sol de rizières du Vietnam




Rechercher

Terre Univers Environnement

Rétention des antibiotiques sur un sol de rizières du Vietnam

par Encadrants de stages - 2 septembre 2013 ( maj : 7 mai 2014 )

Titre : Rétention des antibiotiques sur un sol de rizières du Vietnam

Laboratoire de rattachement : LTHE

Encadrant : Lorenzo Spadini Marie-Christine Morel

Téléphone : 04 56 52 09 95

Mots clés : santé, sol, antibiotiques, sorption

Contexte et objectifs de la mission de stage :

La diffusion des molécules pharmaceutiques dans les eaux superficielles et souterraines est désormais reconnue comme un problème sociétal d’importance. La source de contamination primaire est connue, il s’agit de résidus médicamenteux non métabolisés excrétés par l’homme et les animaux d’élevage constituant autant deux sources distinctes de type urbaine et rurale. Ces résidues transitent par le cycle / eau usée / rivière / nappe souterraine / jusqu’à rejoindre l’eau potable du robinet. Des études récentes font état d’une pollution quasi systèmatique de toutes les ressources en eau potable en europe et dans le monde, à des degrès de concentration variables.

Nouvellement les regards se tournent vers le transfert via la chaîne alimentaire, il s’agit d’un processus de contamination peu étudié à ce jour. Dans le cadre du projet ‘PROPHARIZ’ le candidat s’attachera à caractériser le potentiel de retention de sols de rizières en provenance du Vietnam d’antibiotiques sélectionnés. Il s’agit d’étudier la retention puisqu’elle affecte certainement le transfert vers la plante. Deux antibiotiques seront choisi en fonction de leur potentiel fort et faible de retention sur sol entier, le sulfamethoxazole, utilisé autant pour l’homme que pour les béstiaux, et qui de plus est largement utilisé dans les pays en voie de développement. L’étudiant caractérisera cette retention avec des outils potentiométriques (titrage) et analytiques (HPLC, évtl. IR, UV).

L’intéressé déterminera les constantes de sorption apparentes en fonction du pH et en fonction de la présence de métaux bivalents majeurs (Ca++, Mg++). Ces métaux peuvent renforcer le lien entre les antibiotiques et le sol négativement chargé par effet de pontage (le cation métallique s’intercale entre les deux anions). Le candidat amendra par la suite ce sol en matière organique (compost calibré) pour en étudier l’effet de cet engrais spécifique. Il modelisera finalement par le biais du logiciel PHREEQC les constantes de sorption.

— 

Dans la même rubrique :


       

Crédits et mentions légales | Contact | Plan du site | © OSUG - 2016