English

Accueil > La Formation > ANCIEN I Offres de stages > Archives des stages de master > ... pour la spécialité "Eau, Climat, Environnement" > Variabilité et modélisation des isotopes de l’azote du nitrate en Antarctique de l’Est




Rechercher

Terre Univers Environnement

Variabilité et modélisation des isotopes de l’azote du nitrate en Antarctique de l’Est

par Encadrants de stages - 29 mai 2013 ( maj : 7 mai 2014 )

Titre : Variabilité et modélisation des isotopes de l’azote du nitrate en Antarctique de l’Est

Laboratoire de rattachement : LGGE

Encadrant : Joël Savarino

Téléphone : 04.76.82.42.51

Co-Encadrant : Olivier Magand

Mots clés : Antarctique de l’Est, analyse isotopique, modèle de fractionnement isotopique.

Contexte et objectifs de la mission de stage :

L’Antarctique de l’Est est sans conteste la zone du globe où les précipitations sont les plus faibles. Du fait de son isolement, cette région du monde a été peu explorée et encore moins étudiée. Il en découle naturellement une méconnaissance de la variabilité de l’accumulation et des processus ayant lieu à la surface d’une neige pourtant soumise à un intense rayonnement ultra violet. Or, il est très probable que les glaces les plus anciennes que l’on pourrait dater se trouvent dans cette partie du globe. Avec l’objectif de mieux cerner cet environnement unique, un programme d’exploration a été entrepris et a rapatrié un ensemble d’échantillon de neige dont l’analyse reste à accomplir.
Le travail du stage aura deux objectifs. Il s’attachera dans un premier temps à l’analyse isotopique du nitrate prélevé à 1m de profondeur le long du raid scientifique. Cette analyse déterminera l’évolution des fractionnements isotopiques et permettra de les étudier au regard de l’évolution des accumulations mesurées le long de ce même parcours. Dans un deuxième temps, ces données serviront de support et de contrainte observationnelle à un modèle de fractionnement isotopique du nitrate de la neige disponible au laboratoire. A l’aide de ce modèle, la variabilité spatiale et la sensibilité des fractionnements isotopiques aux paramètres environnementaux seront déterminés dans une optique d’interprétation de l’information archivée dans les carottes de glace.
Ce travail s’adresse à un(e) étudiant(e) motivée par la recherche. Le travail de laboratoire étant associé à des simulations numériques, le candidat devra faire preuve de polyvalence et d’esprit de synthèse. Selon les motivations du candidat, ce travail pourra éventuellement donner lieu à une poursuite des travaux dans le cadre d’un doctorat.

Dans la même rubrique :


       

Crédits et mentions légales | Contact | Plan du site | © OSUG - 2017