English

Accueil > La Formation > ANCIEN I Offres de stages > Archives des stages de master > ... pour la spécialité "Terre solide" > De la variabilité observée des mouvements sismiques aux propriétés de la source des séismes




Rechercher

Terre Univers Environnement

De la variabilité observée des mouvements sismiques aux propriétés de la source des séismes

26 avril 2012 ( maj : 9 mai 2012 )

Titre : De la variabilité observée des mouvements sismiques aux propriétés de la source

Laboratoire de rattachement : ISTerre

Encadrant : Mathieu CAUSSE

Téléphone : 04.76.63.51.73

Co-encadrant : Fabrice COTTON

Mots clés : sismologie, simulation du mouvement sismique, rupture sismique.

Contexte et objectifs de la mission de stage :

Les réseaux de stations sismologiques, déployés dans la plupart des zones à forte sismicité, permettent l’acquisition de milliers d’enregistrements de mouvements du sol crées en cas de séisme. L’analyse de ces données montre qu’à magnitude et distance fixées, les accélérations observées sont très différentes d’un séisme à l’autre. La compréhension et la quantification de cette variabilité reste l’une des questions fondamentales en sismologie et pour l’estimation de l’aléa sismique.

Une contribution essentielle à cette variabilité est la nature aléatoire du processus de rupture sismique sur une faille. Nous sommes actuellement incapables de prédire les caractéristiques de cette variabilité (variation de vitesse de rupture, de la rugosité du glissement) ce qui rend très difficile l’utilisation de la simulation numérique pour la prédiction pratique de l’aléa sismique. En effet, le but n’est pas de réaliser une simulation mais un ensemble de simulations reproduisant la variabilité naturelle des mouvements sismiques.

L’objectif du stage est de déterminer les phénomènes physiques intervenant dans la rupture sismique responsables de la variabilité du mouvement sismique. La stratégie proposée est de simuler le mouvement sismique à partir de modèles de rupture sur une faille avec des degrés de complexité croissants (modèles cinématiques simples, pseudo-dynamiques, puis purement dynamique), afin d’établir le niveau de complexité requis pour reproduire la variabilité du mouvement sismique observée. Cette approche indirecte permettra d’analyser et de discuter la variabilité des propriétés de la source des séismes.

Références des proposants sur ce sujet :

  • Rodriguez-Marek, A., Montalva, G.A., Cotton, F. and F. Bonilla. Analysis of Single-Station Standard Deviation Using the KiK-net data, 2011. Bulletin of the Seismological Society of America, 101, 1242–1258, doi : 10.1785/0120100252
  • Al Atik, L., N. Abrahamson, J. Bommer, F. Scherbaum, F. Cotton and N. Kuehn, 2010. The Variability of Ground-Motion Prediction Models and its Components, Seismological Research Letter, 81, 794 – 801, doi : 10.1785/gssrl.81.5.794
  • Causse, M., Cotton F. and M. Mai, 2010. Constraining the roughness degree of slip heterogeneity, Journal of Geophysical Research, doi:10.1029/2009JB006747
  • Causse, M., Cotton, F., Cornou, C. and Bard, P.Y., 2008. Calibrating median and uncertainty estimates for a practical use of Empirical Green’s Functions technique. Bull. Seism. Soc. Am., 98, 344-353

Pages Web des encadrants :

— 

Dans la même rubrique :


       

Crédits et mentions légales | Contact | Plan du site | © OSUG - 2017