English

Accueil > La Formation > Offres de stages > Archives des stages de master > ... pour la spécialité "Terre solide" > Développement d’une méthode d’estimation du danger représenté par les éboulements rocheux (fréquence d’impact sur des habitations)




Rechercher

Terre Univers Environnement

Développement d’une méthode d’estimation du danger représenté par les éboulements rocheux (fréquence d’impact sur des habitations)

par Encadrants de stages - 9 juillet 2015

Titre : Développement d’une méthode d’estimation du danger représenté par les éboulements rocheux (fréquence d’impact sur des habitations)

Laboratoire de rattachement : ISTerre

Encadrant : Didier Hantz

Téléphone : 04 76 63 51 68

Mots clés : éboulements rocheux, fréquence, aléas et risques naturels, distribution volumétrique

Contexte et objectifs de la mission de stage :
Le risque encouru par les habitations et les infrastructures situées au pied de versants rocheux dépend d’une part, de la fréquence des chutes et de la taille des blocs rocheux susceptibles de se détacher, et d’autre part de leur propagation jusqu’à ces enjeux. La fréquence et la taille des blocs sont généralement estimées de manière subjective (jugement d’expert) et une meilleure connaissance de ces données est nécessaire pour améliorer l’évaluation du risque.
Le travail proposé consiste, dans un premier temps, à étudier la fréquence temporelle et la distribution du volume des blocs par l’observation in situ de blocs éboulés et par l’analyse de photographies aériennes de dépôts d’éboulements récents. On s’intéressera en particulier à la relation entre la structure du massif rocheux et la distribution des volumes des blocs. Ensuite la propagation des blocs sera simulée afin de déterminer la fréquence d’impact sur les enjeux (nombre moyen d’impact par siècle en fonction du volume ou de l’énergie des blocs). Enfin, une méthode de cartographie de cette fréquence (aléa) sera proposée.
Collaborations : Frédéric Berger (IRSTEA), Jean-Pierre Rossetti (Alp’Géorisques).

Prérequis : niveau M1 en géologie, géomorphologie, génie civil ou mécanique.

Dans la même rubrique :


       

Crédits et mentions légales | Contact | Plan du site | © OSUG - 2017