English

Accueil > La Formation > Offres de stages > Archives des stages de master > ... pour la spécialité "Terre solide" > Implication d’une portion de marge distale dans un prisme de subduction continentale : les unités briançonnaises internes et piémontaises dans la partie sud de l’arc alpin occidental




Rechercher

Terre Univers Environnement

Implication d’une portion de marge distale dans un prisme de subduction continentale : les unités briançonnaises internes et piémontaises dans la partie sud de l’arc alpin occidental

par Encadrants de stages - 20 juin 2014 ( maj : 19 juin 2015 )

Titre : Implication d’une portion de marge distale dans un prisme de subduction continentale : les unités briançonnaises internes et piémontaises dans la partie sud de l’arc alpin occidental

Laboratoire de rattachement : ISTerre

Encadrant : Thierry Dumont
Co-encadrants : Pierre Lanari (Bern), Stéphane Schwartz (ISTerre), Yann Rolland (Nice)

Téléphone : 0476635904

Mots clés : subduction continentale, tectonique, métamorphisme, Briançonnais

Présentation du stage :
Les unités briançonnaises internes et piémontaises, actuellement incluses dans les zones internes de l’arc alpin occidental, représentent l’extrémité SE de la paléomarge européenne, proche de la limite continent-océan à la fin du Jurassique. Cette portion distale de marge, probablement très amincie, fut la première impliquée dans la subduction continentale alpine au Paléogène.
On se propose d’acquérir des données structurales, cinématiques, thermobarométriques et géochronologiques sur cette bordure de marge fossile (et de faire la synthèse des donnée disponibles) afin de préciser son implication dans le prisme de subduction continentale lors des épisodes progrades, estimer son enfouissement et préciser la cinématique associée. On examinera également les sédiments syn-orogéniques briançonnais externes et les resédimentations traduisant la propagation du prisme orogénique. Ces données devraient permettre de reconstituer la paléogéographie de cette partie du domaine Briançonnais en 3 dimensions, ce qui n’est pas possible en considérant uniquement une coupe perpendiculaire au Front Pennique.
Le travail se basera donc sur des coupes d’orientation différentes, perpendiculaires et parallèles à l’orogène, et suivra une démarche rétrotectonique en restaurant d’abord les structures cassantes et plicatives les plus récentes. On pourra ainsi accéder aux dimensions de l’empilement de nappes précoce, et les données thermobarométriques et géochronologiques devraient permettre d’estimer le pendage et la dynamique du prisme de subduction continentale.
Ce stage nécéssite une campagne de terrain à effectuer au cours de l’été 2014 (Briançonnais, Haute Ubaye, Acceglio ; collaboration S. Schwartz). Outre les méthodes classique d’analyse structurale et microtectonique, et en fonction des opportunités analytiques, il pourra être fait appel à la thermobarométrie (équilibres chlorites-phengites ; données partiellement acquises lors d’un stage précédent), la datation des phengites (39Ar/40Ar ; collaboration Y. Rolland, Nice) et la datation des Allanites (Th-Pb ; collaboration P. Lanari, Bern). La confrontation de ces deux dernières approches pourrait être particulièrement intéressante du point de vue méthodologique.

Prérequis : terrain été 2014

Dans la même rubrique :


       

Crédits et mentions légales | Contact | Plan du site | © OSUG - 2016