English

Accueil > LabEx "OSUG@2020" > Actions soutenues > International > Aide à la mobilité des étudiants > DEPONIT : Dépôt des nitrates atmosphériques dans les prairies subalpines du Lautaret




Rechercher

Terre Univers Environnement

DEPONIT : Dépôt des nitrates atmosphériques dans les prairies subalpines du Lautaret

par Chargé(e) de mission communication - 23 février 2017 ( maj : 21 septembre 2017 )

Laboratoire(s)/équipe(s) du LabEx OSUG impliqué(e.s) : LECA, IGE (ex LGGE), CU Boulder
Porteur du projet : Ilann Bourgeois

Résumé

La candidature 2015 concerne le financement d’un séjour aux États-Unis, effectué dans le cadre du doctorat d’Ilann Bourgeois (porteur du projet). Le projet de thèse, intitulé “DEPONIT : dépôt des nitrates atmosphériques dans les prairies subalpines du Lautaret”, nécessite un important travail expérimental, complexe de par l’éloignement du site d’étude et de la nécessité d’un relevé hebdomadaire des données mesurées. Le laboratoire du LECA ne possède actuellement pas toute la maîtrise technologique nécessaire à l’implémentation d’une chaîne analytique semi-automatique (dépôts sec et humide) sur le site du Lautaret. Or l’équipe du professeur Mark Williams, de l’Université de Boulder, Colorado, a récemment équipé le Long Term Ecological Research site de Niwot Ridge avec des équipements de mesure automatique (dépôts secs et humides) et se montre enclin à me former sur l’installation et l’utilisation de ces appareils. La réponse à l’appel d’offre prend en compte les frais de transport, de nourriture, et de logement sur place.

Soutien attribué en 2015 : 2 500 €

Bilan  :

Bilan du projet








Résumé

La candidature 2016 concerne le financement d’un Workshop ILTER au Japon du 15 au 24 juin 2016, effectué dans le cadre du doctorat d’Ilann Bourgeois (porteur du projet). Le projet de thèse, intitulé “DEPONIT : dépôts du nitrate atmosphérique dans les prairies subalpines du Lautaret”, permet, grâce à un outil multi-isotopique à l’interface entre sciences de la Terre et écologie, de tracer les dépôts atmosphériques de nitrate qui représentent une pression croissante dans la zone critique via leur impact sur la biodiversité, le fonctionnement des écosystèmes de montagnes et les activités agricoles. Ce projet s’inscrit dans la volonté du ILTER de Montagne - dont le Lautaret fait partie - de mieux appréhender et comprendre les processus clefs du cycle de l’azote dans des écosystèmes d’altitude. Participer à ce workshop me permettrait de découvrir les dernières innovations en matière d’outils analytiques et de méthodologie d’une telle analyse, et d’intégrer un réseau international de chercheurs sur cette thématique.

Soutien attribué en 2016 : 1 600 €

Bilan  :

Bilan du projet








Dans la même rubrique :


       

Crédits et mentions légales | Contact | Plan du site | © OSUG - 2017