English

Accueil > LabEx "OSUG@2020" > Actions soutenues > Observation > Astronomie - Astrophysique > Réalisation d’instrument pour les grands télescopes




Rechercher

Terre Univers Environnement

Réalisation d’instrument pour les grands télescopes

Service d’observation concerné : Réalisation d’instruments pour la communauté astronomique (SO2AA)

par assistant com’ - 10 juillet 2012 ( maj : 15 décembre 2014 )

- Équipement d’une enceinte sous-vide pour les tests de composants à basse température

Laboratoire(s)/équipe(s) du LabEx OSUG impliqué(e.s) : IPAG
Porteur(s) du projet : Jean-Luc Beuzit

L’IPAG est très impliqué dans la réalisation d’instrument pour les grands télescopes utilisés par la communauté astronomique. Le LabEx soutient le renfort des moyens de test de l’IPAG, dans le cadre du service d’observation “Réalisation d’instruments pour la communauté astronomique” (SO2-AA, service d’observation Instrumentation des grands observatoires au sol et spatiaux). Il s’agit plus spécifiquement de s’équiper d’une enceinte sous vide permettant de tester et de réaliser des caractérisations de composants et de petits sous-systèmes à basses températures (typiquement entre 100 et 200 K). De tels tests seront opérés pour la validation et la caractérisation de composants équipant les projets en cours de développement (GRAVITY, SPHERE et générations d’instruments suivantes).

Soutien attribué  : 29 700 € en 2012
Bilan :

Bilan de l’utilisation du financement







Pour en savoir plus :


- Réalisation d’un générateur de turbulence atmosphérique

  • Laboratoire(s)/équipe(s) du LabEx OSUG impliqué(e.s) : IPAG
  • Porteur(s) du projet : Jean-Luc Beuzit

Le LabEx est impliqué dans la mise à niveau des moyens de test de l’IPAG dans le cadre du service d’observation SO2 “Réalisation d’instruments pour la communauté astronomique”. Nous complétons nos moyens de caractérisation des systèmes d’optique adaptative par la mise au point d’un générateur de turbulence atmosphérique. Le financement permet de développer la partie opto-mécanique du générateur et une partie de l’écran de phase. Ce générateur de turbulence, est conçu comme une unité indépendante pouvant être interfacée soit à des expériences de R&D en laboratoire, soit en amont d’un instrument en cours d’intégration et de caractérisation. Parmi les utilisations à court terme de ce générateur, citons une expérience de R&D préparatoire à l’instrument EPICS pour l’E-ELT (European Extremely Large Telescope), les appels d’offre attendus de l’ESO pour un instrument destiné au foyer Cassegrain de l’un des télescopes du VLT (Very Large Telescope, instrument ERIS) ainsi que les systèmes d’optique adaptative pour les télescopes auxiliaires du VLTI (Very Large Telescope Interferometer).

  • Soutien attribué : 8 000 € en 2012, 8 500 € en 2013

Bilan :

Bilan intermédiaire pour la période 2013-2014









- Cherenkov Telescope Array

Laboratoire(s)/équipe(s) du LabEx OSUG impliqué(e.s) : IPAG
Porteur du Projet : Pierre-Olivier Petrucci

L’IPAG est engagé dans le projet CTA (Cherenkov Telescop Array), projet faisant partie du service d’observation SO2 soutenu par le LabEx. L’IPAG doit mettre au point des prototypes de concentrateurs de lumière qui équiperont les différents photomultiplicateurs des caméras des télescopes de moyennes et grandes tailles du réseau. Ces concentrateurs de lumière ont pour fonction principale de maximiser la quantité d’énergie collectée et de bloquer les lumières parasites. Les objectifs sont 1) d’avoir, pour fin 2013, des prototypes de concentrateurs de lumière remplissant les spécifications demandées et 2) de valider le processus industriel de fabrication qui permettra une production de masse. Une première aide du LabEx, lors de l’AO1, a permis la mise en production de concentrateurs de lumière du type cône de Winston, suivi d’un soutien lors de l’AO 3 pour élaborer des concentrateurs de lumière de type lentille. L’AO4 a permis d’assurer une partie de la R&D de prototypes de 2nde génération sur les cônes de Winston. Ces prototypes devront à la fois répondre à de nouvelles contraintes (notamment d’étanchéité) mais aussi surpasser en performance les premiers prototypes et ainsi répondre aux exigences de la « Preparatory Phase » de CTA qui se finira en 2014.

Soutien accordé : 15 000 € en 2013, 12 000 € en 2014

Bilan :

Bilan du projet








       

Crédits et mentions légales | Contact | Plan du site | © OSUG - 2017