English

Accueil > LabEx "OSUG@2020" > Actions soutenues > Observation > Surfaces et interfaces continentales - océan - atmosphère > GLACIOCLIM : Les Glaciers, un Observatoire du Climat




Rechercher

Terre Univers Environnement

GLACIOCLIM : Les Glaciers, un Observatoire du Climat

Service d’observation concerné : GLACIOCLIM : Les Glaciers, un Observatoire du Climat

par assistant com’ - 10 juillet 2012 ( maj : 8 avril 2015 )

- Campagne héliportées de mesure d’épaisseur de glace sur le glacier d’Argentière

Laboratoire(s)/équipe(s) du LabEx OSUG impliqué(e.s) : LGGE, LTHE
Porteur du Projet : Christian Vincent

Cette réponse à l’AO « Observation » a pour objectif de mesurer les épaisseurs de glace par radar héliporté du glacier d’Argentière, glacier du Service d’observation GLACIOCLIM (composante Alpes). Les observations des épaisseurs des glaciers font partie des données requises du SO mais elles posent de sérieuses difficultés dues aux contraintes d’accès et d’absorption des ondes radar dans la glace tempérée. Le lit rocheux de la partie basse du glacier d’Argentière (en dessous de 2700 m) est connu sur quelques profils transversaux (par sismiques et forages des années 70) ; en revanche, la partie haute du glacier est inexplorée. Le LabEx finance une campagne de radar héliportée dans la partie haute. Ces observations héliportées seront ensuite validées par des mesures radar au sol sur quelques profils transversaux. Ces données d’épaisseurs sont indispensables pour modéliser l’écoulement du glacier et son évolution dans le futur.

Soutien attribué : 13 200 € en 2014

Bilan :

Bilan du projet







- Acquisition de matériel de mesures météorologiques

Laboratoire(s) impliqué(s) : LGGE/LTHE
Porteur(s) du Projet : Delphine Six

Le LabEx finance l’acquisition du matériel météorologique pour la jouvence d’une partie des stations de mesures du SO/SOERE GLACIOCLIM. Dans les Alpes et les Andes, les stations fonctionnent en continu depuis une dizaine d’années avec uniquement de légères maintenances. Le système d’acquisition et certains capteurs deviennent vieillissants, au point de risquer de compromettre l’acquisition des données. En Himalaya, les stations ont été acquises pour certaines dans le cadre de projets annexes (ANR, Cefipra) mais il reste encore à installer une station pérenne à proximité du Glacier Mera (Népal) pour remplir tous les critères du SOERE Glacioclim. Il s’agit donc d’un besoin de l’Observatoire GLACIOCLIM pour maintenir la qualité, la fiabilité et la longévité de ces données labellisées.

Soutien accordé : 12 900 € en 2013, 18 650 € en 2015

Bilan :

Bilan du projet







- Jouvence du réseau de récepteurs GPS en Antarctique

Laboratoire(s)/équipe(s) du LabEx OSUG impliqué(e.s) : LGGE
Porteur(s) du projet : Emmanuel Le Meur

Les instruments soumis aux rigueurs Antarctiques, ont une durée de vie réduite et doivent être régulièrement réparés ou renouvelés. Le LabEx participe donc au renouvellement du parc de récepteurs GPS constituant le réseau de déformation permanent et autonome du Glacier de l’Astrolabe en Terre Adélie. Ces mesures rentrent dans le cadre du suivi des paramètres de dynamique glaciaire de ce glacier école sélectionné dans le cadre du volet Antarctique de l’observatoire [GLACIOCLIM-<art114]. Outre la compréhension des processus physiques régissant le fonctionnement particulier de ces glaciers côtiers lorsqu’ils interagissent avec l’océan, de telles mesures permettent une validation ponctuelle des données satellitaires (interférométrie, altimétrie). Un tel réseau offre enfin de fortes possibilités de contrainte des modèles d’écoulement glaciaire en mesurant à la fois la spatialisation ainsi que les variations temporelles de la vitesse en surface.

Soutien attribué : 12 000 € en 2012

Pour en savoir plus :

Bilan :

Bilan du projet







- Acquisition d’une station de traitement de données photogrammétriques

Laboratoire(s)/équipe(s) du LabEx OSUG impliqué(e.s) : LGGE, LTHE, IRSTEA
Porteur(s) du projet : Antoine Rabatel

L’imagerie numérique devient prépondérante comme source de données photogrammétriques en terrestre et aérien. Le LabEx permet l’achat d’un équipement de pointe pour le traitement de ces données numériques à très haute résolution spatiale (photographies terrestres et aériennes, images satellites, données LIDAR) afin de produire des modèles numériques de terrain nécessaires pour quantifier les variations de volume des glaciers dans le cadre du service d’observation GLACIOCLIM. 
Cette station est utilisée par l’observatoire GLACIOCLIM dans le cadre de ses activités labellisées (mesure du bilan de masse glaciaire) ainsi qu’au sein de projets de recherche associés auxquels contribuent différentes équipes de l’OSUG et IRSTEA et pour lesquels la photogrammétrie est un outil commun, par exemple sur les risques naturels d’origine nivo-glaciaire (avalanches, chutes de séracs).

Soutien attribué : 7 500 € en 2012

Pour en savoir plus :

Bilan :

Bilan du projet






Voir aussi : Achat d’un « micro rain radar » mutualisé
Voir aussi : Financement de personnel en CDD



       

Crédits et mentions légales | Contact | Plan du site | © OSUG - 2017