English

Accueil > LabEx "OSUG@2020" > Actions soutenues > Recherche > Géophysique interne > Exhumation récente au SE du Tibet




Rechercher

Terre Univers Environnement

Exhumation récente au SE du Tibet

par assistant com’ - 14 juin 2013 ( maj : 8 décembre 2014 )

Laboratoire(s)/équipe(s) du LabEx OSUG impliqué(e.s) : ISTerre, Paris XI
Porteur du Projet : Anne Replumaz

Carte du SE du Tibet
Carte des failles actives cartées à partir d’une mosaique d’image Landsat, superposée aux vecteurs GPS (flêches blanches) montrant l’extrusion du Tibet vers l’Est, en coulissant le long de la faille de XianShuiHe.

Le SE du Tibet est une zone de transition topographique à l’écart de la zone de collision frontale, idéale pour étudier les mécanismes d’épaississement du plateau. Le LabEx participe au projet de datation de l’exhumation d’échantillons dans la zone de relais extensif de Litang, entre les failles de XSH et du Fleuve Rouge. Ces failles présentent une composante verticale importante, et exhument des granites. En prélevant des échantillons le long de profils verticaux, il est possible d’estimer la vitesse long-terme de ces failles et leur initiation. Ces résultats permettront d’étudier l’histoire tectonique très particulière de la région, avec des failles parallèles distantes de 200 km actives en sens opposé, et dont certaines ont changé de sens au cours de la collision. Mieux connaitre l’histoire cinématique de cette région permet d’apporter des contraintes de terrain pour quantifier les processus fondamentaux à l’oeuvre dans la formation du plateau du Tibet.

Montant accordé : 5 400 € en 2013

Bilan :

Bilan du projet









       

Crédits et mentions légales | Contact | Plan du site | © OSUG - 2017