English

Accueil > LabEx "OSUG@2020" > Actions soutenues > Recherche > Géophysique interne > Mécanisme de fluage des failles actives : apport des grands forages et expérimentation de laboratoire




Rechercher

Terre Univers Environnement

Mécanisme de fluage des failles actives : apport des grands forages et expérimentation de laboratoire

par assistant com’ - 7 mars 2013 ( maj : 8 décembre 2014 )

Laboratoire(s)/équipe(s) du LabEx OSUG impliqué(e.s) : ISTerre
Porteur du Projet : Jean-Pierre Gratier

La faille de San Andreas présente, comme beaucoup de failles actives, un comportement contrasté avec des zones qui glissent en continu par fluage et d’autres qui ne glissent qu’épisodiquement par des séismes. Le fluage relaxe naturellement les contraintes tectoniques évitant ainsi les gros séismes. Il est donc essentiel de comprendre ce processus qui sécurise le comportement des failles sachant que ce fluage reste associé à une micro sismicité permanente voire à quelques séismes modérés. Un forage à travers la faille de San Andreas (SAFOD) a fourni des échantillons issus de ces zones de fluage. Les premières études montrent que ce fluage se produit par des transferts de matière sous contrainte en présence de fluides et qu’il est toujours associé à des fracturations. On sait, par des essais de laboratoire, que la fracturation active les transferts mais on sait aussi que les transferts de matière s’annihilent par le colmatage des fractures. Le LabEx OSUG@2020 soutient la mise en place d’observations et d’expériences en laboratoire pour mieux comprendre la complexité de ces interactions.

Montant accordé : 23 160 €

Bilan :

Bilan du projet









       

Crédits et mentions légales | Contact | Plan du site | © OSUG - 2017