English

Accueil > LabEx "OSUG@2020" > Actions soutenues > Recherche > Planétologie > Spectroscopie d’absorption ultrasensible de CO2 vers 1.2 μm en support à l’analyse des spectres de Vénus




Rechercher

Terre Univers Environnement

Spectroscopie d’absorption ultrasensible de CO2 vers 1.2 μm en support à l’analyse des spectres de Vénus

par assistant com’ - 8 janvier 2013 ( maj : 27 juillet 2016 )

Laboratoire(s)/équipe(s) du LabEx OSUG impliqué(e.s) : Equipe LAME du LIPhy
Porteur du Projet : Alain Campargue

La basse atmosphère de Vénus est composée à 96.5% de CO2 et à 3.5% d’azote. Du fait de la forte absorption due à CO2, les basses couches de l’atmosphère et la surface ne sont accessibles qu’au travers des fenêtres de transparence centrées à 1.74, 1.31, 1.27, 1.18, 1.1, 1.0 μm, entre les bandes d’absorption forte de CO2. Un des buts importants de la mission Vénus Express est l’obtention du profil vertical de la vapeur d’eau sous les nuages et jusqu’à la surface (il pourrait révéler l’existence d’un volcanisme actif). La fenêtre de transparence à 1.18 μm est une des rares régions spectrales qui permettent de mesurer H2O à la surface (et dans les premiers km). Afin de déterminer précisément l’abondance de H2O, il est primordial de caractériser précisément l’absorption de CO2. Ce projet vise à mesurer en laboratoire les bandes d’absorption très faibles de CO2 dans la fenêtre à 1.18 μm par le développement d’un spectromètre CRDS. Les données obtenues sont directement utilisées par le LESIA Meudon (B. Bézard et P. Drossart) pour l’analyse des spectres VIRTIS et SPICAV de la sonde Venus Express. Le LabEx finance l’extension de la gamme spectrale accessible des spectromètres déjà existants (gamme 1.26-1.70 μm) jusqu’à 1.15 μm permettant ainsi de couvrir la fenêtre de transparence de CO2.

Montant accordé : 10 000 €

Bilan :

PDF - 257.2 ko
Bilan du projet









       

Crédits et mentions légales | Contact | Plan du site | © OSUG - 2016