English

Accueil > LabEx "OSUG@2020" > Actions soutenues > Recherche > Sismologie > Quantification du creep le long des décrochements venezueliens




Rechercher

Terre Univers Environnement

Quantification du creep le long des décrochements venezueliens

par assistant com’ - 9 avril 2014 ( maj : 16 janvier 2015 )

Laboratoire(s)/équipe(s) du LabEx OSUG impliqué(e.s) : ISTerre
Porteur du Projet : François Jouanne

La mesure d’un réseau GPS épisodique dense en 2003 - 2013 de part et d’autre de la faille d’El Pilar, limite de plaque entre les plaques Caraïbe et Amérique du Sud a révélé un comportement atypique avec un gradient de vélocités étroit de part et d’autre de la faille. Toutes les modélisations réalisées (modèle de dislocations, variations de propriétés élastiques, zone de compliance) concluent à l’existence d’un creep important entre la surface et 10-15 km de profondeur correspondant à un blocage de 40-50% de la faille. Ce comportement explique le déficit de séismes historiques constaté par rapport à la vitesse de glissement long terme de la faille. Nous proposons dans ce projet de réaliser des tranchées paléosismologiques pour vérifier ce constat et d’instrumenter la faille pour détecter d’éventuelles variations temporelles de vitesse de glissement sur la faille avec (1) un creepmeter pour quantifier son glissement de surface localisé et (2) un couple de stations GPS continu distantes de 30 km établi de part et d’autre de la faille pour mesurer les variations temporelles de glissement en profondeur.

Soutien attribué : 17 940 € en 2014

Bilan :

PDF - 262.3 ko
Bilan intermédiaire









       

Crédits et mentions légales | Contact | Plan du site | © OSUG - 2016