English

Accueil > LabEx "OSUG@2020" > Actions soutenues > Thèses > 2017 > Bouleversements terrestres et évolution des stratégies migratoires chez les oiseaux : approche multi-échelle




Rechercher

Terre Univers Environnement

Bouleversements terrestres et évolution des stratégies migratoires chez les oiseaux : approche multi-échelle

Paul DUFOUR, LECA, oct. 2017 - oct. 2020

par Chargé(e) de communication - 11 avril 2018

Doctorant : Paul DUFOUR, LECA, oct. 2017 - oct. 2020
Direction : Sébastien Lavergne (LECA)
Financement : 100% LabEx
Ecole Doctorale : CSV (Chimie et Sciences du Vivant)

Résumé

Les oiseaux entreprennent parmi les migrations les plus spectaculaires du règne animal, certaines espèces voyagent sur plusieurs milliers de kilomètres tandis que d’autres sont sédentaires. Cela soulève de nombreuses questions sur les pressions de sélection sous jacentes et l’origine évolutive de ce comportement migratoire. Ce projet abordera ces questions au moyen de modèles évolutifs ajustés sur des phylogénies moléculaires, combinés avec des données paléontologiques et écologiques, ainsi que des mesures sur le terrain pour certaines espèces modèles. Nous utiliserons également des modèles climatiques et tectoniques décrivant les changements terrestres du globe afin de tester d’autres scénarios d’évolution par lesquels les stratégies de migration des oiseaux ont émergé et ont continuellement évolué jusqu’ à présent. En rapprochant la géophysique, la paléo-climatologie, la biogéographie et la génomique, ce projet de doctorat ouvrira de nouvelles perspectives pour comprendre comment les environnements physiques et l’évolution façonnent la biodiversité des oiseaux.

Objectifs

Ce projet de thèse a pour but d’explorer les questions suivantes : Peut-on reconstruire grâce aux phylogénies moléculaires les origines évolutives et les scénarios biogéographiques (climats et continents) ayant conduit à l’émergence des comportements migratoires ? Ces comportements migratoires sont-ils apparus suite à une impossibilité des espèces à s’adapter aux changements climatiques passés (conservatisme de niche) ? Comment ces comportements migratoires continuent-ils d’être façonnés par les changements environnementaux récents ?

Le développement de ce projet s’appuie sur des opportunités nouvelles. Les progrès récents de phylogénies moléculaires, couplées aux données paléontologiques, permettent de reconstruire l’histoire évolutive de toutes les espèces d’oiseaux du globe, ou encore l’histoire des différentes populations d’une seule et même espèce. A ceci s’ajoute la mise en place de bases de données écologiques massives permettant de modéliser la distribution géographique et les niches climatiques de grands nombres d’espèces. Enfin, l’utilisation de données physiques retraçant l’histoire climatique et la tectonique planétaire permettront de tester explicitement dans les modèles évolutifs les hypothèses relatives à l’origine biogéographique et climatique de la migration aviaire.


Dans la même rubrique :


       

Crédits et mentions légales | Contact | Plan du site | © OSUG - 2018