English

Accueil > LabEx "OSUG@2020" > Actions soutenues > Thèses > 2017 > Rôle des instabilités de Görtler et de Kelvin-Helmholtz dans le mélange turbulent des écoulements gravitaires sur pentes courbes. Approche numérique, théorique et expérimentale




Rechercher

Terre Univers Environnement

Rôle des instabilités de Görtler et de Kelvin-Helmholtz dans le mélange turbulent des écoulements gravitaires sur pentes courbes. Approche numérique, théorique et expérimentale

Jérémie DAGAUT, LEGI, oct. 2017 - oct. 2020

par Chargé(e) de communication - 11 avril 2018

Doctorant : Jérémie DAGAUT, LEGI, oct. 2017 - oct. 2020
Direction : Christophe Brun (LEGI), Eletta Negretti (LEGI), Guillaume Balarac (LEGI)
Financement : 100% LabEx
Ecole Doctorale : Terre Univers Environnement

Résumé

L’enjeu de ce projet vise à mieux comprendre et modéliser la dynamique des courants gravitaires sur pente, qui contrôlent la circulation de l’océan, de l’atmosphère et des zones côtières. Le rôle du mélange turbulent induit par les instabilités hydrodynamiques qui s’y développent est primordial. En présence de pentes courbes, il existe une compétition entre l’instabilité de cisaillement (Kelvin-Helmholtz) et l’instabilité centrifuge (Görtler). Les conditions d’émergence de ces instabilités, leur interaction et leur effet sur la dynamique globale de l’écoulement sont encore mal compris à ce jour. L’objectif de la thèse est d’utiliser en synergie la variété d’approches dont le LEGI est spécialiste (numérique, expérimentale, théorique) pour répondre à ces questions. Dans une seconde phase applicative, les données de mesures in situ effectuées dans le cadre de projets OSUG@2020 (collaboration LEGI/LTHE-IGE) seront ré-interprétées à la lumière de ces nouvelles connaissances, et des campagnes de mesures in-situ plus ciblées seront dimensionnées.


Dans la même rubrique :


       

Crédits et mentions légales | Contact | Plan du site | © OSUG - 2018