CTA : Cherenkov Telescope Array

Le service d’observation CTA réunit les activités liées à la conception, au développement, à la construction et aux opérations du Cherenkov Telescope Array (CTA). Conçu comme un observatoire ouvert, CTA sera un moyen inédit pour explorer le cosmos aux énergies extrêmes, permettant l’étude des questions clés concernant la physique et l’origine des rayons cosmiques, la physique et la variété de l’accélération des particules autour des trous noirs, et la nature de la matière et la physique au-delà du modèle standard.

Objectifs

Le Cherenkov Telescope Array (CTA) étudiera l’origine des rayons cosmiques et leur impact sur le milieu interstellaire par l’étude des accélérateurs galactiques de particules. Il explorera la nature et la diversité des processus d’accélération de particules autour de trous noirs supermassifs par l’intermédiaire de l’étude de la production et de la propagation des rayons gamma extragalactiques. CTA examinera également la nature ultime de la matière et de la physique au-delà du modèle standard en cherchant les signatures de la matière noire et les effets de la gravité quantique. Par rapport aux instruments existants.

Implantations

Paramètres mesurés

Basé sur des technologies éprouvées, les deux sites seront constitués de plusieurs dizaines de télescopes Cherenkov fournissant une sensibilité, une résolution angulaire et une couverture du ciel sans précédent dans la bande d’énergie de quelques dizaines de GeV à une centaine de TeV.
Afin de pouvoir couvrir une bande spectrale large, CTA sera composé de quelques télescopes de grande taille pour les basses énergies, plusieurs dizaines de télescopes de taille moyenne pour les moyennes énergies, et plusieurs dizaines de télescope de petite taille pour les hautes énergies.

Implication de l’OSUG

L’IPAG est impliqué dans les tâches suivantes :

  • l’étude des guides de lumière permettant la focalisation de la lumière sur les parties sensibles des photomultiplicateurs composant les caméras
  • les simulations, en optimisant les stratégies d’observation de CTA, notamment en mode « survey ».

Collaborations

Le développement de CTA s’effectue actuellement par un consortium international qui est composé de 173 laboratoires dans 28 pays à travers le monde. Depuis fin 2010, une étude préparatoire (en partie financée par la communauté européenne (CE) dans le cadre du programme FP7) est en cours. Neuf laboratoires du CNRS (IN2P3 et INSU) et plusieurs services du CEA/IRFU participent actuellement au développement de CTA. Pour l’INSU, il s’agit du GEPI, de l’IPAG, de l’IRAP, et du LUTH, pour l’IN2P3 il s’agit de l’APC, du CPPM, du LAPP, du LLR, du LPNHE, et du LUPM. L’IPAG participe à l’étude des guides de lumière permettant la focalisation de la lumière sur les parties sensibles des photomultiplicateurs composant les caméras. L’IPAG contribue également aux simulations, en optimisant les stratégies d’observation de CTA, notamment en mode « survey ».

Site officiel du CTA

Coordination : Jurgen KNODLSEDER (OMP) | jurgen.knodlseder[at]irap.omp.eu

Contact local : Pierre-Olivier Petrucci (IPAG/OSUG) | pierre-olivier.petrucci[at]univ-grenoble-alpes.fr

OSU Partenaire : Obs. Paris



Crédit bandeau : Gabriel Pérez Diaz/IAC