NEMO

NEMO (Nucleus for European Modelling of the Ocean) est une plate-forme de modélisation numérique de l’océan bleu-blanc-vert (dynamique, glace de mer, biogéochimie marine).

Objectifs

NEMO est une plate-forme de modélisation numérique avancée permettant de mener des recherches à la pointe de l’état de l’art en océanographie, de faire de la prévision opérationnelle de l’état de l’océan et de mener des études de modélisation sur le climat de la Terre. Les domaines d’applications sont vastes : recherches océanographiques côtières et hauturières, celles climatiques et paléo-climatiques, l’océanographie opérationnelle, la prévision saisonnière et la réalisation de scénario de changement climatique du GIEC.
NEMO est largement utilisé pour la recherche, pour l’opérationnel et les études du changement climatique.

Implantations

Paramètres mesurés

NEMO permet d’étudier et de prévoir l’état de l’océan sur des échelles spatiales allant de la planète au côtier, à des résolutions allant jusqu’au kilomètre de résolution effective et sur des échelles de temps très courtes jusqu’aux études paléo-climatiques, en passant par les simulations de changement climatique du GIEC.

Implication de l’OSUG

La communauté grenobloise contribue fortement à l’évolution de cet outil, tant du point de vue modélisation numérique que de l’assimilation d’observations.

Collaborations

Cet outil communautaire est géré par un consortium européen réunissant : le CNRS, Mercator-Océan, le Met Office (UK), le NERC - NOC (UK), le CMCC (Italie) et l’INGV (Italie)
Appartenance à des réseaux internationaux :
IPCC (OPA est la composante océanique des simulations faites en France : IPSL et Météo-France), projets européens, MoU Earth Simulator (Japon).

Site officiel de NEMO

Coordination : Claire Levy (Ecce Terra) | claire.levy[at]locean-ipsl.upmc.fr

Partenaire : OSUG | IPSL

Crédit bandeau : 2008-2018 NEMO European Consortium