English

Accueil > Toutes nos actualités > Vie d’établissement > Pierre Rampal et Jérôme Weiss lauréats
du prix La Recherche 2012




Rechercher

Terre Univers Environnement

Pierre Rampal et Jérôme Weiss lauréats
du prix La Recherche 2012

par assistant com’ - 23 octobre 2012 ( maj : 14 septembre 2017 )

Deux chercheurs du LGGE ont reçu le 23 octobre dernier le Prix La Recherche 2012 dans la catégorie "Environnement" pour un travail sur l’accélération de la déformation de la glace de mer Arctique.

Le prix La Recherche met en lumière des travaux de recherche au carrefour des disciplines scientifiques et technologiques. L’ambition du Prix est d’honorer des travaux particulièrement performants, il récompense non pas l’ensemble d’une carrière, mais un travail de recherche aux aspects novateurs dans son domaine. Il vise également à promouvoir les travaux des équipes lauréates auprès du grand public par le biais du magazine.

Les catégories
Afin de couvrir l’ensemble des territoires de recherche et de valoriser les travaux menés dans diverses disciplines, le Prix La Recherche récompense onze équipes dans les domaines suivants : Archéologie - Astrophysique - Biologie - Chimie - Environnement - Mathématiques - Santé - Neurosciences - Physique - Sciences de l’Information - Technologies.

La sélection des équipes de recherche se fait sur trois critères principaux : la recherche, la francophonie et l’importance scientifique.

Le palmarès a été dévoilé le mardi 23 octobre 2012 à 19h au musée du quai Branly à Paris.

Pierre Rampal
© Elodie DANTARD

L’équipe lauréate de la catégorie Environnement se compose de Pierre Rampal et Jérôme Weiss du LGGE et de leurs collègues du MIT et de Météo France.

Dans leur travail publié en 2011, Pierre Rampal et ses collègues ont montré que l’accélération de la déformation de la glace de mer Arctique n’était pas correctement représentée dans les modèles de climat utilisées dans le cadre de l’exercice d’intercomparaison CMIP3 qui a alimenté le dernier rapport du GIEC en 2007. Ils soulèvent l’hypothèse que ces erreurs pourraient être dues au fait que les propriétés mécaniques de la glace de mer ne sont pas correctement représentés par les modèles de climat, et que la sous-estimation par ces modèles de la forte réduction récente de l’extension estivale de la glace de mer Arctique pourrait être causée par ces défauts.

En savoir + sur le Prix La Recherche :

En savoir + sur ce travail :

Contact :
Jérôme Weiss, LGGE/OSUG
weiss@lgge.obs.ujf-grenoble.fr, 04 76 82 42 71

— 


       

Crédits et mentions légales | Contact | Plan du site | © OSUG - 2017