Anne Loison

Son terrain d’étude principal est le Parc Naturel Régional du Massif des Bauges, où, en collaboration avec des partenaires chercheurs et gestionnaires, elle et l’ensemble de l’équipe chambérienne, étudient des animaux équipés de colliers visuels et GPS, et où ils suivent la dynamique des paysages et les communautés végétales.

Les herbivores sauvages ne sont pas seuls en montagne et leur présence est importante pour différents acteurs socio-économiques, tels les chasseurs, les forestiers, les éleveurs, les touristes, les pratiquants de sports de montagne. Le groupe de chercheurs étudie donc également leurs interactions avec ces différents acteurs, et l’impact des différentes pratiques récréatives sur la faune sauvage, notamment en collaboration avec le laboratoire Environnements, Dynamiques et Territoires de Montagne (EDYTEM) de l’Université Savoie Mont Blanc.