Le glacier d’Argentière sur écoute

Un reportage CNRS Images

À cause du réchauffement climatique, le glacier d’Argentière, dans le massif du Mont-Blanc, perd environ un mètre d’épaisseur chaque année depuis trente ans. Pour comprendre la dynamique complexe de ce géant de 19 km2, plus de cent capteurs viennent d’être installés au-dessous du glacier et à sa surface. Dans ce reportage CNRS Images publié en partenariat avec Le Monde, partez en expédition avec les scientifiques de l’Institut des Géosciences de l’Environnement (IGE-OSUG, CNRS/Grenoble INP/IRD/UGA) en collaboration avec des chercheurs de l’Institut des Sciences de la Terre (ISTerre-OSUG, CNRS/UGA/USMB/IRD/IFSTTAR) qui vont faire du glacier d’Argentière, l’espace d’un mois, le glacier le plus instrumenté du monde.

Cette expédition est menée dans le cadre du projet RESOLVE financé par l’Université de Grenoble et le Labex OSUG@2020)


Titre original : Un glacier sur écoute
Année de production : 2018
Durée : 8min 05sec
Réalisateur : Pierre de PARSCAU
Producteur : CNRS Images
Intervenant(s) : Philippe Roux (CNRS), Coralie Aubert (UGA), Ildut Pondaven de l’Institut des Sciences de la Terre (ISTerre - CNRS / Université Savoie Mont Blanc / IRD / IFSTTAR / Université Grenoble Alpes) Luc Moreau du laboratoire Environnement et dynamique des territoires de montagne (EDYTEM - CNRS / Université Savoie Mont-Blanc / MCC)