Recherche contre le cancer : Utilisation des nanoparticules de selenium et du fractionnement des isotopes du Cuivre

Benoît TOUBHANS, ISTerre, sept. 2017 - sept. 2020

Doctorant : Benoît TOUBHANS, ISTerre, sept. 2017 - sept. 2020
Direction : Laurent Charlet (ISTerre), Alexandra Gourlan (ISTerre), Prof Steve Conlan (Swansea University)
Financement : 50% Labex, 50% Swansea University
Ecole Doctorale : Terre Univers Environnement

Résumé

Le selenium et le cuivre jouent des rôles fondamentaux dans la santé humaine. Le selenium est un des constituants ayant un rôle dans les voies de signalisation antioxydatives, chemopreventif, chemothérapeutique mais toxique à haute dose contrairement aux nanoparticules de selenium qui le sont moins. Le Cuivre possède également des rôles biologiques et son fractionnement pourrait être utilisé en tant que biomarqueur dans le cancer pour suivre la progression ou diagnostiquer précocement celui ci. Les cellules cancéreuses d’ovaires seront cultivés en présence de cuivre et exposées au Selenium (ions, Secysteine, Seproteines ou NP). Puis elles seront analysées lors de leur prolifération par MC-ICP-MS et synchrotron afin de comprendre le mécanisme exact qui sous-tend l’utilisation des SeNP en tant qu’agent thérapeutique et l’utilisation des isotopes du cuivre en tant qu’outil diagnostic du cancer.