Influence des paramètres environnementaux sur les corrélations de bruit

Laboratoire de rattachement : ISTerre

Encadrants  : Christophe Voisin, Eric Larose

Téléphone  : 04 76 63 52 57

Mots clés : environnement ; bruit sismique ; corrélation

Les corrélations journalières du bruit sismique permettent aujourd’hui de réaliser le monitoring de structures à risque, telles les glissements de terrain. Étonnamment, alors que ces corrélations trouvent leur origine dans la propagation des ondes dans la Terre solide, leur suivi révèle au premier abord des variations saisonnières, qui elles ont leur origine dans l’environnement.
Ce stage propose de tirer parti d’enregistrements sismologiques continus réalisés sur un glissement de terrain, associés aux mesures hydrométéorologiques ainsi qu’au champ de déplacement suivi par GPS. Dans un premier temps, il s’agira d’étudier les éventuelles corrélations entre mesures sismiques et niveau de la nappe phréatique et volume de précipitations. Dans un second temps, l’analyse du champ de déformation mesuré par GPS révèlera les mouvements différentiels au sein du glissement de terrain. Ces derniers seront confrontés à la régionalisation des corrélations. Enfin, il sera possible d’estimer dans les variations de vitesse la part due aux mouvements différentiels et celle due à la chute de vitesse sismique liée à la possible déstructuration du glissement de terrain.