Serpentinites, vecteur du recyclage des éléments halogènes dans le manteau

Laboratoire d’accueil : ISTERRE

Encadrante : Anne-Line AUZENDE
anne-line.auzende univ-grenoble-alpes.fr
Tel : 04 76 51 40 66
Co-Encadrant : Fabrice BRUNET

Mots clés : Serpentine, Cycle des halogènes, Subduction

Les serpentinites sont de véritables pompes à recyclage puisqu’elles peuvent incorporer de nombreux éléments chimiques. Elles participent ainsi activement aux grands cycles géochimiques depuis la surface vers la terre profonde, notamment en zone de subduction. Cette étude se focalise sur le rôle des serpentinites dans le recyclage des éléments halogènes (Cl, Br, F, I). Ces éléments, fortement incompatibles et donc très mobiles avec les fluides, peuvent s’incorporer dans les serpentinites. Le comportement contrasté de ces éléments chimiques est très utile pour décrypter l’histoire des fluides et donc plus largement, l’évolution géochimique de la Terre. Néanmoins, le comportement de ces éléments vis à vis des serpentinites en domaine de subduction, et notamment la dépendance aux conditions de pression et température, est encore mal connu alors qu’il va conditionner significativement le recyclage des éléments halogènes dans la Terre profonde.

Ce stage est un stage essentiellement expérimental, même si notre contrainte majeure vient des mesures sur les échantillons naturels. L’étudiant(e) sera amené(e) à réaliser de nombreuses expériences au laboratoire (ISTERRE) et les campagnes d’analyses chimiques des échantillons récupérés seront réalisées à Paris (CEA Saclay) et, si nous avons du temps de faisceau, au synchrotron de Grenoble (ESRF).