Evolution de l’altitude de la surface du glacier Fedchenko (Tadjikistan)

Laboratoire(s) de rattachement : IGE

Encadrant : Fanny Brun

Co-encadrant : Etienne Berthier

Niveau de formation & pré-requis : - Intérêt pour la glaciologie de montagne
-  Programmation (Phyton de préférence)
-  Traitement de données
Mots-clés : Glaciologie, Glaciers de montagne, Télédétection satellite optique, Asie Centrale

Les glaciers du Pamir (Tadjikistan, Afghanistan) contribuent largement au débit des grands fleuves d’Asie centrale, comme l’Amu Darya. Ils font figure d’exceptions à l’échelle mondiale car ils connaissent de faibles pertes de masse depuis les années 2000.

Un des glaciers emblématique de cette région est l’immense glacier Fedchenko (660 km2 et plus de 80 km de long). Des études précédentes ont montré que, malgré de faibles pertes de masse, une propagation de l’amincissement du glacier vers l’amont était observée au cours du XXème siècle. Malheureusement, ces études sont limitées pour la période récente par l’utilisation du modèle numérique de terrain (MNT) SRTM (Shuttle Radar Topographic Mission) qui représente la surface du glacier avec des biais systématiques dus à la pénétration du signal radar dans la neige et la glace.

Nous proposons un stage qui pourrait s’orienter selon deux directions, selon l’intérêt du candidat ou de la candidate :

Direction 1 : étude des changements d’épaisseur de la zone haute du glacier pour la période 2011-2019. Deux MNTs ont été dérivés à partir d’images satellites acquises par le satellite SPOT5 en novembre 2011 et le satellite Pléiades en septembre 2019. La différence entre ces deux MNTs permettra d’estimer les changements d’épaisseurs de la zone haute du glacier pour observer si l’amincissement du glacier continue à migrer vers la partie haute du glacier. De plus, au cours de l’été 2019, le satellite Pléiades a acquis une série d’images qui couvrent toute la partie haute du glacier (fin juin, début et fin aout et fin septembre). La série temporelle de MNTs permettra de mesurer l’évolution de la surface du glacier au cours d’une saison d’ablation. Cela nous renseignera sur l’amplitude saisonnière des variations d’épaisseurs, qui sont très peu documentées, et qui seront mises en relation avec des mesures d’accumulation conduites au cours de l’été 2019.

Direction 2 : étude la pénétration radar en bande X. L’acquisition d’un MNT radar est prévue pour le mois de septembre 2019 par le satellite TanDEM-X. Ce MNT sera comparé avec le MNT Pléiades et permettra d’obtenir une mesure directe de la pénétration du signal radar.

Pour candidater : CV et lettre de motivation à envoyer à Fanny Brun (f.brun-barriere uu.nl) et Etienne Berthier (etienne.berthier legos.obs-mip.fr)