English

Accueil > Actualités > Faits marquants > Michel Campillo (ISTerre) et Michel Vauclin (LTHE), Chevaliers de la légion d’honneur




Rechercher

Terre Univers Environnement

Michel Campillo (ISTerre) et Michel Vauclin (LTHE), Chevaliers de la légion d’honneur

par assistant com’ - 11 février 2015 ( maj : 22 juillet 2015 )

Michel Campillo, sismologue à ISTerre, et Michel Vauclin, hydrologue au LTHE, font partie de la promotion du 1er janvier 2015 de la Légion d’honneur.

La cérémonie aura lieu le 4 septembre 2015 à l’ISTerre, campus SMH (sur invitation)

Michel Campillo, professeur en géophysique à l’Université Joseph Fourier depuis 1989, a été nommé, sur proposition du Ministère de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche et par décret du Président de la République, au grade de chevalier de la Légion d’honneur. Enseignant-chercheur en sismologie au sein de l’Institut des sciences de la Terre (ISTerre), il étudie les séismes, leurs causes et leurs effets, ainsi que la propagation des ondes sismiques dans la Terre.

Membre de l’Institut universitaire de France et fellow de l’American Geophysical Union, Michel Campillo a reçu en 2003 la médaille d’argent du CNRS et de nombreux prix scientifiques. En 2013, il est lauréat d’un des grands prix de l’Institut de France (prix de la Fondation Simone et Cino del Duca) pour ses recherches sur les techniques d’imagerie terrestre. Des techniques nouvelles qui permettent de mieux expliquer l’origine des séismes et leurs effets.

Cette distinction vient récompenser une carrière scientifique exceptionnelle mais également le rôle et l’engagement de Michel Campillo dans de nombreuses instances locales, nationales et internationales.



La cérémonie aura lieu le 15 juin 2015 sur le campus de St Martin d’Hères (sur invitation)

Michel Vauclin, directeur de recherches émérite au CNRS, rêvait d’être pilote et de fendre l’air à bord d’un avion, mais c’est à l’eau dans tous ses états qu’il va consacrer 45 années de sa vie de chercheur. Diplômé de l’Ecole d’Hydraulique de Grenoble, détenteur des grades de Docteur- Ingénieur et de doctorat d’Etat ès Sciences Physiques, ses recherches menées au CNRS portent sur l’hydrophysique des milieux poreux vus comme des « réacteurs » polyphasiques, multicomposants, homogènes ou hétérogènes, insaturés ou saturés, déformables ou rigides et interagissant avec l’atmosphère et l’hydrosphère.

Spécialiste de talent dans son domaine, le CNRS lui décerne en 1979 la médaille de bronze. En 1981, il exerce en tant que chercheur associé à l’Université de Californie, Davis. Il est auteur ou co-auteur de 150 publications internationales, d’une vingtaine d’ouvrages ou de chapitres d’ouvrages et de plus de 300 communications diverses. Il a dirigé ou co-dirigé 42 doctorats.

Il a créé en 1992 et dirigé pendant 11 ans l’UMR (CNRS, G-INP, IRD, UJF) LTHE, période au cours de laquelle, il a été lauréat, au nom du Laboratoire, du Prix 2000 de l’Association Scientifique Philip Morris : Environnement et Sciences de l’Eau. Parallèlement à ses recherches, il a assuré diverses activités scientifiques, administratives et d’expertise auprès de plusieurs organismes (e.g. AIEA, Andra, ANR, CIRAD, CNRS-INSU, INRA, IRD, Ministères..)

 

Légion d’Honneur
La légion d’honneur est la plus haute décoration française. Elle récompense, en un grand brassage national, les mérites acquis par les citoyens, en dehors de toute considération sociale ou héréditaire et ce, dans tous les secteurs d’activité du pays.

Dans la même rubrique :


       

Crédits et mentions légales | Contact | Plan du site | © OSUG - 2017