English

Accueil > ActualitĂ©s > Vie d’Ă©tablissement > Huit membres de l’OSUG dans la liste des « Highly cited researchers »




Rechercher

Terre Univers Environnement

Huit membres de l’OSUG dans la liste des « Highly cited researchers »

par assistant com’ - 15 juillet 2014 ( maj : 23 juillet 2014 )

A partir des publications issues de l’ensemble des revues scientifiques mondiales, la sociĂ©tĂ© d’édition professionnelle Thomson ISI (Institute for scientific information) dĂ©termine les citations cumulĂ©es de chaque article. Cela lui permet de dĂ©terminer les chercheurs les plus citĂ©s dans chaque discipline. Fin juin, Thomson ISI a rendu public sa nouvelle liste des chercheurs figurant dans la catĂ©gorie dite « Highly cited ».

 

Le classement 2014 prĂ©sente 3 215 chercheurs, dont 78 exercent en France, parmi 21 disciplines. L’OSUG y est bien reprĂ©sentĂ©, avec la citation de 8 chercheurs, Ă  savoir par ordre alphabĂ©tique :

  • Jean-Marc Barnola, chargĂ© de recherche CNRS au LGGE (dĂ©cĂ©dĂ© prĂ©maturĂ©ment en 2009)
  • Alain Campargue, directeur de recherche CNRS au LIPhy (Ă©quipe LaME)
  • JĂ©rĂ´me Chappellaz, directeur de recherche CNRS au LGGE
  • Sandra Lavorel, directrice de recherche CNRS au LECA
  • FrĂ©dĂ©ric Parrenin, chargĂ© de recherche CNRS au LGGE
  • Dominique Raynaud, directeur de recherche Ă©merite CNRS au LGGE
  • Pierre Taberlet, directeur de recherche CNRS au LECA
  • Wilfried Thuiller, directeur de recherche CNRS au LECA

 

MĂ©thodologie utilisĂ©e par la sociĂ©tĂ© Thomson ISI pour Ă©tablir la nouvelle liste des « Highly cited researchers »
Depuis une vingtaine d’annĂ©es, la sociĂ©tĂ© Thomson ISI s’est imposĂ©e comme une rĂ©fĂ©rence pour les Ă©tudes bibliomĂ©triques utilisĂ©es par les personnels comme les dirigeants des universitĂ©s et organismes de recherche au niveau mondial. Elle propose notamment la base de donnĂ©es JCR (Journal citation reports) donnant le facteur d’impact de près de 14 000 journaux scientifiques. En 2001 puis en 2004, cette base a permis Ă  la sociĂ©tĂ© Thomson ISI d’identifier environ 7 000 chercheurs, toutes disciplines confondues, dont le nombre de citations des articles publiĂ©s entre 1981 et 1999, puis entre 1984 et 2003, Ă©tait particulièrement Ă©levĂ©. Ceci a conduit Ă  la nouvelle dĂ©nomination de « Highly cited researcher » initiĂ©e par Thomson ISI.
Bien que cet indicateur doive ĂŞtre considĂ©rĂ© avec les prĂ©cautions d’usage (par exemple car les disciplines scientifiques peuvent largement diffĂ©rer entre elles sur les pratiques de citations et les journaux utilisĂ©s pour diffuser l’information scientifique, ou parce que le progrès scientifique ne repose pas uniquement sur des articles fortement citĂ©s), il a permis de mettre Ă  jour certains articles et auteurs ayant particulièrement marquĂ© leur domaine par leur impact vu par l’indicateur « nombre de citations ». Un des dĂ©fauts de cet indicateur consistait probablement Ă  mettre en avant plutĂ´t des chercheurs seniors, dont le cumul de citations d’articles anciens mais remarquĂ©s tendait Ă  croĂ®tre fortement avec le temps.
 
Pour l’établissement de sa nouvelle liste « Highly cited 2014 », Thomson ISI a procĂ©dĂ© autrement : tout d’abord la pĂ©riode Ă©tudiĂ©e porte sur les articles publiĂ©s entre 2002 et 2012. Ensuite, au lieu de considĂ©rer le cumul des citations de tous les articles d’un auteur donnĂ© dans la pĂ©riode de rĂ©fĂ©rence, seulement les articles constituant le 1% le plus citĂ© par discipline et par annĂ©e de publication ont Ă©tĂ© retenus. Cette mĂ©thode supprime le biais naturel favorisant les articles anciens accumulant des citations, et surtout permet de rĂ©vĂ©ler de plus jeunes chercheurs. La taille de la liste de « Highly cited researchers » retenus pour chaque discipline est Ă©galement pondĂ©rĂ©e par la taille de la communautĂ© scientifique concernĂ©e. En savoir plus.

 

Cette actualité est également relayée par
- UniversitĂ© Joseph Fourier - UJF
...

 


       

CrĂ©dits et mentions lĂ©gales | Contact | Plan du site | © OSUG - 2017