English

Accueil > L’Observation > Les services d’observation à l’OSUG > Services d’Observation de l’INSU > Astronomie et Astrophysique > SO2 Instrumentation des grands observatoires au sol et spatiaux > CHARA




Rechercher

Terre Univers Environnement

CHARA

19 septembre 2013 ( maj : 28 juin 2014 )

Objectifs scientifiques :

Ce service a pour objectif le soutien aux groupes français exploitant l’interféromètre optique du Center for High Angular Resolution Astronomy (CHARA, USA) avec les instruments FLUOR pour la recombinaison à très haute précision dans l’infrarouge proche (bande K), et VEGA pour l’imagerie interférométrique dans le visible à haute résolution spectrale. VEGA poursuit deux grands types de programmes d’observation : 1/ la détermination des paramètres fondamentaux en tirant profit de la très haute résolution angulaire, 2/ l’étude des environnements circumstellaires en couplant résolution angulaire et résolution spectrale. FLUOR mène des programmes de suivi des céphéides et des disques de poussières exo-zodiacales.

Implémentation :

Le réseau interférométrique optique CHARA, situé à l’observatoire du Mount Wilson (Californie), comprend 6 télescopes de 1 mètre sur des bases allant de 30 à 330 mètres. En plus des deux instruments français FLUOR et VEGA, il est équipé d’autres instruments focaux : MIRC (de l’Université de Michigan pour l’imagerie interférométrique en bande H), CLASSIC-CLIMB (de l’Université de Géorgie, pour une sensibilité maximale en bandes H et K), et PAVO (de l’Université de Sydney, pour la recombinaison dans le visible à haute sensibilité).

Partenaires et collaborations :

Le consortium VEGA est constitué d’une trentaine de personnes, dont une quinzaine à Nice (OCA), 5 dans d’autres observatoires français (Grenoble, Lyon, Paris) et une dizaine à l’étranger (USA, Belgique, Allemagne, …). Une dizaine de personnes extérieures sont associées à ce projet. Le projet FLUOR est piloté par le LESIA. Les deux groupes travaillent en étroite collaboration avec le groupe CHARA.

Calendrier :

2002  : installation de FLUOR sur CHARA
2012  : jouvence de FLUOR (changement de caméra – instrument JouFLU)
2007  : installation de VEGA sur CHARA
2008-2010  : exploitation scientifique de VEGA à 2 télescopes
Depuis 2011  : exploitation scientifique de VEGA à 3 et 4 télescopes
2012-2013 : jouvence de VEGA (changement des caméras à comptage de photons pour accroitre la sensibilité)

Tâches de service actuelles à l’OSUG/IPAG :

Le service proposé se décompose selon les éléments suivants :
1. la maintenance des instruments français. Cette maintenance est assurée par les équipes projets et nécessite une supervision scientifique afin de garantir la stabilité de l’instrumentation. Il s’ensuit des opérations d’étalonnage et de contrôle des performances nécessitant des observations techniques et de l’analyse de données. Des opérations mineures de jouvence sont également prévues afin de conserver les instruments au meilleur niveau opérationnel. L’équipement prochain des télescopes d’optique adaptative fait également l’objet d’une réflexion amont sur l’évolution envisageable des instruments, notamment dans le visible.
2. la mise en service de salles d’observation à distance (une à Meudon et une à Nice) et l’assistance pour les observations à distance. Depuis 2010, VEGA observe à distance pour environ 70% des nuits affectées (40 nuits sur 60 en 2011). Le besoin de service concerne la documentation et l’organisation des observations à distance, la gestion du planning et de la programmation des séquences d’observation ainsi que le déroulement des observations. Des outils de type OV ont été développés pour faciliter ce travail mais des développements sont encore nécessaires afin d’assurer le meilleur retour scientifique. Il est également important de souligner que ce service d’observation à distance permet facilement une action de formation : en 2011 et 2012, plusieurs groupes de l’OCA et de l’IPAG sont ainsi venus assister et prendre part aux observations à Nice, que ce soit des étudiants, des ingénieurs ou des chercheurs.
3. le maintien de pipelines de réduction de données et l’assistance à leur utilisation. Les données doivent être mises en place sur les centres de traitement, prétraitées pour tout ce qui concerne les mises en forme. Une base de données a été développée pour la gestion et l’archivage de ces données. Le logiciel de réduction de données n’est pas facilement distribuable sur n’importe quelle plateforme et la philosophie adoptée est d’offrir l’accès aux données et aux outils de réduction sur les ordinateurs mises à disposition dans les laboratoires qui hébergent ce service. Un accompagnement est donc nécessaire de manière à rendre accessible au plus grand nombre ces instruments français sur CHARA.

Il s’appuie également sur les services développés par le JMMC pour :
-  l’assistance à la préparation des demandes de temps,
-  l’aide à la préparation des observations une fois le temps obtenu : assistance dans l’utilisation des outils de planification.
Le développement des outils JMMC a en effet pris en compte les besoins spécifiques CHARA grâce à l’implication forte dans ce service des responsables des instruments français sur CHARA.

Il y a actuellement 1 chercheur CNAP impliqué dans CHARA à l’IPAG/OSUG, uniquement sur l’instrument VEGA et sur les volets 1. et 2. du service.

Autres observatoires impliqués dans CHARA :

- Observatoire de la Côte d’Azur
- Observatoire de Paris-Meudon

Liens utiles :

Site de CHARA
Site de VEGA
Les Services d’Observation de l’IPAG

Contacts :

Contact local : Karine Perraut
Responsable national :
A l’Observatoire de Paris - LESIA :
Vincent Coudé du Foresto (vincent.foresto@obspm.fr)
A l’Observatoire de la Côte d’Azur - LAGRANGE :
Nicolas Nardetto (nicolas.nardetto@oca.eu)


       

Crédits et mentions légales | Contact | Plan du site | © OSUG - 2016