English

Accueil > L’Observation > Les services d’observation à l’OSUG > Services d’Observation de l’INSU > Terre Interne > SO OMIV > OMIV




Rechercher

Terre Univers Environnement

OMIV

Observatoire Multi-dsciplinaire des instabilités de Versants (Alpes du nord et site national).

19 juillet 2012 ( maj : 29 juin 2014 )

Objectifs scientifiques :

Les instabilités gravitaires ont un impact sociétal fort dans les régions de montagne, où elles peuvent freiner leur développement. La compréhension de ces instabilités et la prédiction de leur déclenchement est donc un enjeu majeur de la recherche scientifique actuelle. La diversité et la complexité des mécanismes d’initiation, de déclenchement et de propagation des mouvements de versants, et leur sensibilité à des forçages externes (pluies séismes, climat) imposent une observation continue, spatialisée et multi-source du glissement.

L’Observatoire Multidisciplinaire des Instabilités de Versants (SNO-OMIV), a pour objectif de fournir les observables qui permettront d’identifier les processus physiques qui contrôlent les instabilités gravitaires, de modéliser ces processus, pour extraire des observations les signaux caractérisant un changement de régime.
Comprendre la susceptibilité de mouvements de terrains en cours, aux forçages comme la pluie et les séismes est un axe de recherche multidisciplinaire qui rejoint les études de déclenchements et d’interactions en géosciences. Dans ce but, les observables mesurés sont (1) le déplacement, (2) l’écoute sismologique et (3) le suivi hydro-météorologique. Quatre sites présentant des mouvements de versants actifs aux contextes géologiques variés, ont pour cela été choisis dans les Alpes françaises afin d’être instrumentés de manière similaire . Il s’agit de deux glissements rocheux (la Clapière, Séchilienne) et deux mouvements dans des argiles (Super-Sauze, Mas d’Avignonet).

Implémentation :

Le service OMIV s’appuie sur 4 sites instrumentés dans les Alpes françaises :

  • Avignonet
  • La Clapiére
  • Séchilienne
  • Super-Sauze

Sur chaque site, trois types de mesures sont effectuées :

  • la cinématique de déplacement et de déformation (géodésie, inclinomètres, extensomètres, imagerie aérienne et satellitaire)
  • le comportement sismique du glissement (endommagement fragile via les microséismes et réponses aux séismes régionaux)
  • les réponses hydrauliques aux forçages météorologiques (hydro-géochimie des versants)

Partenaires et collaborations :

OMIV est géré par une fédération de laboratoires. ISTerre/OSUG coordonne le SO et est responsable de 2 des sites (Avignonet et Séchilienne). 5 autres laboratoires sont partenaires du projet, avec l’appui des CETE regionaux de Lyon et Nice (CETE, centre d’éutde technique, organisme du réseau scientifique et technique (RST) du ministère de l’Écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement (MEDDTL) : l’Observatoire EOST Strasbourg, l’Observatoire de la côte d’Azur, GéoAzur Nice), ainsi que le LETG (Caen) et le LST (Lyon).

Calendrier :

2006 : Soutien d’OMIV par l’OSUG (atelier OSUG)

2007-2009 : Labellisation sur 2 ans du SO dans la thématique Terre Interne de l’INSU

2009- : Depuis 2009 labellisation du SO dans la thématique Terre Interne de l’INSU

2012 : Audit d’OMIV par INSU

Tâches de service actuelles à ISTerre/OSUG :

  • 1 personnel CNAP d’ISTerre/OSUG remplit les tâches suivantes : Responsable SO-OMIV
  • 1 chercheur CNRS, 2 enseignants chercheurs et 1 ingénieur (UJF) et un ingénieur (CDD) participent également au service OMIV au sein d’ISTerre

Autres observatoires impliqués :

- EOST Strasbourg (Institut de Physique du Globe de Strasbourg [IPGS]),

- Observatoire de la Côte d’Azur (GéoAzur),

- Institut Universitaire Européen de la Mer (Domaines Océaniques, Brest)

Liens utiles :

Site officiel d’OMIV

Les services d’observation d’ISTerre

Contacts :

contact local  : Jean-Robert Grasso


       

Crédits et mentions légales | Contact | Plan du site | © OSUG - 2017