English

Accueil > L’Observation > Qu’est-ce qu’un service d’observation ? (tout public) > Ausculter les profondeurs de la Terre > Comment observe-t-on ? > Observations géodésiques pour le mouvement du sol




Rechercher

Terre Univers Environnement

Observations géodésiques pour le mouvement du sol

10 juin 2013

Les méthodes géodésiques et gravimétriques permettent l’analyse de la structure et de la déformation de la Terre à des fréquences complémentaires de la sismologie. Des observations (qui souvent doivent être couplées entre elles pour s’affranchir de certains effets) apportent des informations tant en ce qui concerne l’étude de la Terre profonde que pour les couplages Terre solide-enveloppes superficielles ou encore l’étude de la déformation à une échelle intermédiaire entre la tectonique et la sismologie. Par ailleurs, la géodésie fournit des référentiels nécessaires à de nombreuses mesures.

Le réseau GPS permanent RENAG couvre les régions tectoniquement actives du territoire de manière à mesurer en continu avec une précision millimétrique la déformation tectonique et à améliorer notre connaissance de l’aléa sismique. En corollaire, le réseau GPS permet de déterminer le taux de vapeur d’eau dans l’atmosphère (en couplage avec la météorologie) et les déformations provoquées par surcharge hydrologique, océanique et atmosphérique. RENAG, dont le siège est à Géosciences Montpellier, responsabilité scientifique à l’OSUG, fédère l’ensemble des laboratoires universitaires, comprend 30 stations réparties majoritairement dans les Alpes. Il a établi un partenariat avec l’IGN et les autres organismes ayant aussi installé des stations GPS. L’ensemble des données est archivé par Géosciences-Azur à Nice.

Liens utiles :


       

Crédits et mentions légales | Contact | Plan du site | © OSUG - 2017