English

Accueil > La Formation > Formations universitaire > Masters > Stages de master > Archives > Ante 2017 > ... pour la spécialité "Eau, Climat, Environnement" > Variabilité océanique forcée et...




Rechercher

Terre Univers Environnement

Variabilité océanique forcée et...

par Encadrants de stages - 30 juillet 2015 ( maj : 8 février 2016 )

Titre : Variabilité océanique forcée et intrinsèque : analyse d’une simulation ensembliste.

Laboratoire de rattachement : LGGE

Encadrant : T. Penduff

Téléphone : 04 56 52 86 54

Co-Encadrante : S. Leroux

Mots clés : Océanographie physique, analyse statistique, simulation d’ensemble, observations

Contexte et objectifs de la mission de stage :

L’équipe MEOM du LGGE réalise la toute première simulation ensembliste de la circulation océanique globale. Elle se compose de 50 simulations simultanées, soumises au même forçage atmosphérique sur la période 1958-2014, après une légère perturbation de leurs états initiaux. Du fait du caractère turbulent et chaotique de la circulation océanique, la perturbation initiale croît et amène les 50 membres à diverger les uns des autres, autour d’une trajectoire commune (la moyenne d’ensemble). Cette dernière représente la part déterministe de la variabilité océanique (directement contrôlée par l’atmosphère), et les divergences inter-membres représentent la part chaotique de cette variabilité (variabilité intrinsèque, indépendante de l’atmosphère). Les structures, intensités, et interactions entre ces deux composantes de la variabilité sont très mal connues : les étudier permettra notamment de mieux détecter les signes du réchauffement climatique dans l’océan.

L’objet de ce stage est de participer à l’analyse de cette simulation d’ensemble et aux publications scientifiques qui en résulteront ; trois orientations sont possibles et seront discutées avec les candidats : [1] comparer quantitativement cette simulation d’ensemble aux observations océaniques disponibles pour en évaluer le réalisme ; [2] analyser la variabilité forcée et intrinsèque en se focalisant sur des variables océaniques importantes pour le climat (par ex : température de surface, ou circulation thermohaline) ; [3] analyser grâce à des statistiques d’ensemble le rôle des tourbillons et des courants dans le transport de chaleur qu’effectue l’océan vers les pôles.

Ce stage s’adresse à un(e) étudiant(e) motivé(e), intéressé(e) par la circulation océanique, l’analyse statistique et physique d’une simulation très originale. L’équipe MEOM lui fournira le soutien technique et scientifique nécessaire à cette étude.

Dans la même rubrique :


       

Crédits et mentions légales | Contact | Plan du site | © OSUG - 2017