English

Accueil > La Formation > Formations universitaire > Masters > Stages de master > Eau - Climat - Environnement > Analyse de la composition isotopiques des oxydes d’azote




Rechercher

Terre Univers Environnement

Analyse de la composition isotopiques des oxydes d’azote

par Encadrants de stages - 6 octobre 2017

Titre : Analyse de la composition isotopiques des oxydes d’azote

Laboratoire de rattachement : IGE

Encadrant : Joël Savarino
Co-Encadrant : Albane Barbero

Téléphone : 04.76.82.42.51

Mots clés : chimie atmosphérique, chimie analytique, spectromètre de masse, isotopes stables, ozone, pollution, échantillonnage

Contexte et objectifs de la mission de stage :
Les isotopes stables ont montré leur capacité à décrire les processus de transformation de composés chimiques présents dans l’atmosphère. Le nitrate (NO3-) est par exemple un composé emblématique de cette approche où les isotopes stables de l’azote et de l’oxygène permettent d’ouvrir une fenêtre sur les mécanismes de formation de ce composé. Il reste cependant des difficultés d’interprétation liées au manque de connaissance sur la composition isotopique des précurseurs du nitrate que sont les oxydes d’azote (NOx = NO + NO2). Or il est bien connu que ces oxydes d’azote jouent un rôle central dans la formation et la destruction de l’ozone, composé considéré comme un polluant dans les basses couches de l’atmosphère. Il existe donc un lien fort entre le niveau d’interaction des NOx avec l’ozone et la composition isotopiques du nitrate. Résoudre ce lien causal permettrait d’utiliser les isotopes de l’azote et de l’oxygène du nitrate comme un outil puissant de sondage de la réactivité chimique de l’atmosphère présente et passée.
Au cours de ce stage, l’étudiant(e) sera invité(e) à assembler une ligne de collecte des oxydes d’azote permettant l’analyse de leurs compositions isotopiques. Il s’appuiera sur des systèmes de collecte existants mais devra les adapter au piégeage des oxydes d’azote. Une inter comparaison entre des analyseurs de NOx en continu et le système de collecte permettra de déterminer l’efficacité de piégeage. Enfin, il s’agira dans un deuxième temps de s’assurer de l’absence de modification des compositions isotopiques entre la collecte et l’analyse des NOx.

Dans la même rubrique :


       

Crédits et mentions légales | Contact | Plan du site | © OSUG - 2017