English

Accueil > La Formation > Offres de stages > Archives des stages de master > ... pour la spécialité "Terre solide" > Imagerie sismologique de la lithosphère des Alpes occidentales




Rechercher

Terre Univers Environnement

Imagerie sismologique de la lithosphère des Alpes occidentales

par Encadrants de stages - 30 juin 2015 ( maj : 29 juillet 2016 )

Imagerie sismologique de la lithosphère des Alpes occidentales

Laboratoire de rattachement : ISTERRE
Encadrant : Helle Pedersen et Anne Paul
Téléphone : 04 76 63 52 59
Mots clés : sismologie, structure de la terre

Contexte et objectifs de la mission de stage :


Les Alpes sont une chaine de montagne de référence en géodynamique. Bien que leur géologie soit très bien connue, l’imagerie sismologique de la lithosphère alpine reste un défi du fait de l’extrême complexité du milieu. Le lien entre les observations de surface et la dynamique profonde de la chaine est par conséquent encore incertain.

L’expérience CIFALPS a comme objectif de combler ce manque. Le projet CIFALPS, fruit d’une coopération franco-italo-chinoise, est constitué d’un réseau sismologique temporaire particulièrement dense (5-10 km entre stations) s’étendant de la vallée du Rhône à la plaine du Po (http://isterre.fr/recherche/projets-de-recherche/projets-en-cours/autres-projets/article/projet-cifalps-china-italy-france ). Les données ont été acquises en 2012-2013, et sont disponibles à ISTerre.

Les premières études de ce jeu de données, basées sur des techniques classiques d’imagerie sismologique, confirment la très forte hétérogénéité du milieu, et plus particulièrement de la croûte. L’objectif du stage est d’appliquer des méthodes d’imagerie permettant d’aller plus loin dans l’imagerie, en adaptant des méthodes développées dans le cadre du projet HI-CLIMB (imagerie sismologique Himalaya-Tibet) aux données alpines. Ces méthodes, basées sur la conversion des ondes sismiques aux interfaces de la lithosphère, permettront d’une part de mieux caractériser la croûte et d’autre part de tenter d’identifier la limite lithosphère-asthénosphère sous les Alpes. Avec cette imagerie nous espérons préciser la géométrie des deux plaques en profondeur, et notamment répondre à la question du détachement éventuel de la plaque Européenne subductée dans le manteau supérieur.

Prérequis : Solide formation en géophysique, physique ou traitement du signal

Dans la même rubrique :


       

Crédits et mentions légales | Contact | Plan du site | © OSUG - 2017