English

Accueil > La Recherche > Ateliers transversaux > Erosion




Rechercher

Terre Univers Environnement

Erosion

Présentation de l’atelier "Erosion"

Objectifs généraux

Par définition, « l’érosion est le processus de dégradation et de transformation du relief, et donc des sols et des roches » (source : Wikipedia).
Aussi de nombreuses équipes des laboratoires de l’Observatoire sont directement impliquées par cette thématique très large :

  • TRB (ISTerre) => Quantification de l’évolution du relief sur le long terme par intégration de l’érosion
  • RIVER (LTHE)=> : Processus hydrologiques, érosion et transport de sédiments
  • ETNA (IRSTEA)=> Érosion torrentielle, neige et avalanches, transport solide dans les rivières de montagne
  • RISQUE (ISTerre)=> variations de propriétés avant le déclenchement d’éboulement rocheux ou de glissement-coulées (terrain argileux).
    Cette thématique « érosion » couvre des échelles spatiales et temporelles très variables, du m² à la dizaine de milliers de km², de l’heure à des millions d’années et nécessite l’étude de processus très nombreux.
Figure 1 : l’exemple de l’érosion en contexte glaciaire
Fig.1 : A l’échelle du million d’année, l’accroissement du relief est mis en évidence par des approches thermochronologiques et est considéré comme lié au « creusement des vallées glaciaires ». Mais que signifie « creusement des vallée glaciaires » en termes de processus ? : L’étude actuelle du massif du Mont-Blanc montre une cascade de processus variés et interagissant entre eux : quels sont les processus les plus actifs, et ceux limitant la chaîne de production ?

La figure 1 illustre l’érosion en contexte glaciaire, mais la complexité qu’elle met en évidence est générale à la problématique « érosion » prise dans son ensemble ; aussi l’objectif de cet atelier transverse « érosion » est de faciliter les échanges au sein de l’OSUG.

Activités de l’atelier

Compte-tenu des approches très variables de l’érosion dans les différentes communautés (équipes) impliquées dans ce thème, une animation informelle a été retenue, basée sur :

  • Des échanges d’informations sur les séminaires organisés par les labos sur le sujet,
  • Des journées de rencontres à l’occasion de présentations de chantiers :
    • 2012 Arve, organisé par Edytem ;
    • 2014 Draix Organisé par le GIS Draix ;
  • Des prêts de matériels inter-structures (ou inter-individus)
  • Des dépôts de projets communs (Osug@2020 : 2 financés en 2014 ; Une ANR acceptée) ;
  • Des propositions d’organisations de sessions
    • dans des congrès ou workshops :
      • en 2014, Journées nationales d’étude des sols (Chambéry)
      • en 2015, Congrès des sédimentologues français (Chambéry), EGU (Vienne)

Des Journées thématiques sur des méthodes en cours de développement sont envisagées, afin de favoriser le dépôt de projets communs sur ces méthodes telle que :

  • Suivi radio-fréquence (passif et actif) appliqués des galets ou coulées boueuses ;
  • Bruit sismique et quantification des flux et processus de transport (eau et sédiments) en rivières de montagnes
  • Réalisation de MNT par calcul de correspondances entre images semblables.

Des chantiers communs favorisent les échanges :

  • Celui de Draix est déjà structuré dans le cadre d’un GIS et d’un ORE (SOERE RBV)
  • Les sites ateliers Arc-Isère, Drôme et Rivières en Tresses de la ZABR
  • Un grand nombre d’études portent sur la vallée de l’Arve, notamment dans le cadre de collaborations avec le projet EDF-DTG d’un site d’expérimentation des méthodes de mesure de la charge solide.

Animateurs du groupe

Phillipe Belleudy (IGE) ; Cédric Legout (IGE) ; F. Liébault (IRSTEA) ; J.L Mugnier (ISTerre)

 
 


       

Crédits et mentions légales | Contact | Plan du site | © OSUG - 2017