English

Accueil > La Recherche > Champs et méthodes de recherche > Objets d’étude




Rechercher

Terre Univers Environnement

Objets d’étude

30 mars 2011 ( maj : 23 juillet 2013 )

Explorer...

...les Confins de l’Univers

Planètes - Étoiles - Galaxies

Investies dans le développement des instruments, les équipes grenobloises étudient les processus de formation et d’évolution des objets de notre système solaire jusqu’aux astres plus lointains (galaxies, exoplanètes...), soulevant ainsi la question de la vie extraterrestre.

L’Univers est étudié à travers ses différentes échelles de temps et d’espace. Les observations de l’univers primordial interrogent nos origines les plus lointaines. Des phénomènes hautement énergétiques témoignent du tumulte présent dans le cœur des galaxies actives et des quasars. Le milieu interstellaire, les étoiles et leurs environnements (notamment les systèmes planétaires), les naines brunes, sont observés depuis le sol ou l’espace pour les comprendre et aborder leurs processus de formation et d’évolution. La recherche de planètes hors du système solaire, enjeu aussi bien scientifique que philosophique, pose la question de la vie extraterrestre. Cette recherche est complétée par l’étude de la chimie prébiotique, des comètes, des nuages interstellaires et de l’eau dans le système solaire. Les interactions entre le Soleil et les atmosphères ainsi que les surfaces des planètes, satellites et petits corps sont également étudiées.

Les Acteurs scientifiques :
Parmi les entités de recherche de l’Observatoire de Grenoble, les disciplines suivantes contribuent plus spécifiquement aux études sur les Planètes, Etoiles, Galaxie :

  • Astrophysique et Planétologie IPAG

Recherche & Services d’observation :
L’observation s’effectue au travers de grands équipements internationaux et des missions spatiales :

  • Exploitation des radars d’observation de l’environnement spatial de la Terre (EISCAT), et maintien d’une base de données ;
  • Conception et construction d’instruments pour les grands télescopes (Chili et Hawaii) notamment avec optique adaptative, recherche et développement associés, développement du mode interférométrique astrophysique (JMMC) pour une plus grande définition angulaire, préparation et exploitation scientifique d’expériences placées à bord de missions spatiales.

...les Secrets de la Terre

Terre Solide & Terre Interne
La dynamique de la Terre est étudiée à travers sa structure interne par des mesures géophysiques et par des observations et analyses en surface des roches exhumées de la profondeur.
Entre les différents domaines profonds, des échanges et des transferts de fluides (magmas, eau, gaz carbonique..) et de solides (tectonique des plaques) contrôlent et stabilisent l’évolution du système Terre.
Les événements paroxysmaux qui accompagnent cette évolution (volcanisme, séismes, inversions du champ magnétique..) sont analysés grâce à des observations de longue durée, reproduits expérimentalement et modélisés dans un objectif de compréhension et de prévention.
L’exploration des ressources (minérales et pétrolières) et la stabilité des stockages souterrains (eau, gaz, solides) sont également étudiés à la lumière des résultats des recherches plus fondamentales.

Les Acteurs scientifiques :
Parmi les entités de recherche de l’Observatoire de Grenoble, les disciplines suivantes contribuent plus spécifiquement aux études sur la Terre Interne :

Recherche & Services d’observation :
Les réseaux de surveillance sismologique (Sismalp), accélérométrique (Rap), géodésique (GPS) et géochimique (eau-failles), permettent de suivre en continu la déformation active des Alpes.
La synthèse de ces données permet de progresser dans la compréhension des mécanismes des déformations sismiques et asismiques de la croûte terrestre, de les modéliser et d’évaluer l’aléa sismique.
Pour en savoir plus.

Formation :

... les Clefs de l’Environnement

Les grands cycles naturels sont étudiés à travers les transferts d’eau, d’énergie et de matière entre les grands réservoirs terrestres : atmosphère, océan, glaces, surfaces continentales - sols, biosphère. Ces cycles conditionnent la vie sur Terre notamment par le contrôle du climat et des ressources. Ils s’accompagnent naturellement d’événements paroxysmaux générateurs de risques, susceptibles d’être amplifiés par l’activité humaine, tels que crues, inondations, sécheresses, et indirectement risques glaciaires et glissements de terrain. Des observations de longue durée, complétées par des expérimentations, permettent une meilleure compréhension des mécanismes bio-physico-chimiques qui contrôlent ces cycles. Leur modélisation a pour objet la prévision de leur évolution à différentes échéances en liaison avec leur impact socio-économique (gestion des ressources et des risques).

Dans la même rubrique :


       

Crédits et mentions légales | Contact | Plan du site | © OSUG - 2017