English

Accueil > Services Communs > Documentation - Information scientifique > Bibliométrie et évaluation > Généralités et définitions




Rechercher

Terre Univers Environnement

Généralités et définitions

par Pascale Talour - 19 février 2013 ( maj : 1er juillet 2014 )

  • Bibliométrie
    C’est un outil de mesure consiste à analyser, à l’aide de méthodes mathématiques et statistiques, un corpus documentaire afin d’en extraire des relations significatives entre ses divers éléments. Cette analyse permet de rendre compte de l’activité des producteurs (chercheur, laboratoire, institut...) ou des diffuseurs (périodique, éditeur...) de l’information scientifique, tant d’un point de vue quantitatif que qualitatif.
  • Scientométrie
    Elle peut être considérée comme la bibliométrie spécialisée au domaine de l’IST. Cependant, d’une manière générale, elle désigne l’application de méthodes statistiques à des données quantitatives caractéristiques de l’état de la science. Les deux termes sont devenus pratiquement interchangeables. Les méthodes bibliométriques remplissent trois fonctions : la description, l’évaluation et la veille scientifique et technologique.
  • Les indicateurs (1)

    Journal Impact Factor (ne concerne que les revues)
    Rapport entre le nombre de citations sur le nombre de d’articles publiés par un journal sur une période de référence de deux ans. Ex : pour le JIF d’un périodique pour l’année t : JIF : nombre de citations t-2 + nb citations t-1 / nb de publications t-1 + t-2 Il donne donc la fréquence de citation de l’ « article moyen ».
    Cependant, il profite surtout aux revues généralistes et peu aux revues spécialisées. Il ne peut alors être admis comme seul indice de valeur. De plus, on remarque une différence importante entre les disciplines (exemple : sciences de la vie ont facteur très élevé comparé aux sciences appliquées).

    Five Year Impact Factor
    Se calcule comme l’Impact Factor mais prend en compte 5 ans de données.Il se révèle plus pertinent pour certaines revues pour lesquelles les retombées sont plus tardives.

    Indice d’immédiateté :
    Donne la rapidité de citation des articles (rapport nombre de citations sur année n / nombre d’articles publiés la même année).

    La demi-vie des citations (cited half-time) :
    Mesure la longévité des citations d’un périodique définie comme le temps où celles-ci tombent en dessous de 50 % de leur total.

    Eigenfactor score et Article Influence Score (2)
    Ils ont été crées afin de complémenter les indicateurs du JCR pour fournir une perspective plus complète de l’influence des revues.
    > Eigenfactor score : permet le classement et une cartographie des revues (et d’autres types de publications : thèses … ) selon les disciplines (dont les SHS) à l’aide d’une mesure intégrant l’influence des citations et le coût des revues. Ce facteur exclut les autocitations et prend en compte 5 ans de données. Les revues sont alors considérées dans ce calcul comme influentes si elles sont citées par d’autres revues influentes.
    > Article Influence Score  : On ramène l’Eigenfactor à l’article. C’est donc l’EF/Nb d’articles. Il mesure l’influence moyenne d’articles individuels provenant d’une revue. La moyenne est de 1. En-dessus, on admet que l’article a une grande influence.

    Faculty of 1000 ou F1000 en médecine : (3)
    Parallèlement, BioMedCentral propose depuis 2002 un service permettant d’identifier les articles les plus intéressants dans le champ biomédical. 1400 chercheurs internationaux indiquent les articles les plus pertinents à leur sens et les classe selon 3 catégories (recommended, must read, exceptional) et 5 classes (novel finding, interesting hypothesis, technical advance, important confirmation, controversial findings). A partir de ces éléments, le F1000 Factor est calculé. Il fait la moyenne des deux notes les plus élévées attribuées par les experts / sommes des notes /30.

  • Les indices individuels
    En 2005, le physicien Jorge E. Hirsch introduit deux indices (h et m) qui peuvent être attribués individuellement à chaque scientifique.

    h-index (ou facteur h, indice h) : Prend en compte le nombre de citations de chaque publication et les classe en fonction de ce nombre. h est le nombre d’articles cités au moins h fois. C’est donc le nombre maximum d’articles ayant reçu le maximum de citations.
    Pour l’astrophysique : possiblité de l’obtenir à partir d’ADS-NASA , pour cela voyez les procédures sur :

http://www.youtube.com/watch?v=hPFUq_vpsu4
et procedure actuelle :
http://labs.adsabs.harvard.edu/adsabs/
et
procédure de base :
http://nebulium.wordpress.com/2007/12/08/the-hirsch-index-part-1/

m-index : Pour calculer m, il suffit de diviser h par le nombre d’années écoulées depuis la première publication. m permet de relativiser h en fonction de l’ancienneté. Cependant, il faut attendre une dizaine d’années pour que ces indices aient un sens véritable. Les publications des jeunes chercheurs n’ont pas eu le temps d’accumuler des citations.

Ce sont ces indices en particulier qui sont les plus vivement critiqués par la communauté scientifique.

Notes :
(1) Tous ces indices sont donnés par les bases ISI (Thomson Reuters)
(2) Eigenfactor.org
(3) Site Facultyof1000, accès aux bases gratuit


       

Crédits et mentions légales | Contact | Plan du site | © OSUG - 2017