English

Accueil > Toutes nos actualités > Vie d’établissement > Quand la recherche taïwanaise se penche sur les géosciences grenobloises




Rechercher

Terre Univers Environnement

Quand la recherche taïwanaise se penche sur les géosciences grenobloises

par assistant com’ - 30 juin 2015 ( maj : 30 juillet 2015 )

Vendredi 19 juin 2015, douze représentants de la recherche taïwanaise étaient en visite sur le site de l’Université Grenoble Alpes, où ils ont notamment visité l’Institut des Sciences de la Terre (ISTerre).

Après avoir rencontré Eric Piolle, le maire de Grenoble, et visité Grenoble INP ainsi que le bâtiment Minatec, c’est à l’Institut des Sciences de la Terre de Grenoble (ISTerre) que la délégation a poursuivi sa visite. A la suite d’un discours de bienvenue et d’une présentation mettant en avant les atouts de l’Université Grenoble Alpes, Patrick Lévy, le président de l’UJF, a laissé la parole à Chien Chou, directrice générale du département de la coopération internationale et des sciences de l’éducation du Ministère de la recherche et de la technologie taïwanaise. A son tour, elle a présenté un panorama de la politique de collaboration internationale suivie à Taïwan avant que le directeur d’ISTerre, Stéphane Guillot, revienne sur les recherches de ce laboratoire grenoblois et mette en lumière le potentiel des coopérations entre équipes françaises et chinoises. Enfin, les membres de la délégation ont pu profiter d’un moment d’échange avec les chercheurs présents et les vice-présidents de l’UJF : Yassine Lakhnech pour la recherche, et Anne Milet pour les relations internationales. Cette visite aura permis d’ouvrir la réflexion sur de nouveaux projets potentiels de collaboration entre l’Université Grenoble Alpes et l’Université nationale de Taïwan.

Des partenariats déjà existants en recherche et formation qui ne demandent qu’à s’intensifier

Cette délégation importante comptait notamment l’académicien CHANG Shih-Lin et TSOU Yu-Han, la directrice de la division Sciences et Technologie du bureau de représentation de Taipei à Paris, qui est déjà venue découvrir le campus au mois d’avril. Aujourd’hui, Taïwan souhaite renforcer les liens déjà tissés avec Grenoble. Il faut souligner que les échanges entre leurs universités existent déjà dans le domaine de la formation comme de la recherche. Depuis plus de dix ans, environ trente étudiants de l’UJF sont partis étudier à Taïwan pendant que le même nombre d’étudiants chinois a été accueilli en retour, dans des domaines variés tels que la physique, la chimie ou les nanosciences. En recherche, cinq projets sont déjà menés en collaboration avec Taïwan par les chercheurs d’ISTerre dans les domaines de la géochimie et de la géodésie. Des coopérations scientifiques existent également avec le Département de Chimie Moléculaire et le Centre de Recherche sur les Macromolécules Végétales.

Enfin, cette visite a été aussi l’occasion de donner un coup de projecteur sur l’école internationale des grands instruments grenobloise HERCULES puisque, pour ses 25 ans, une session de formation pour la zone Asie-Pacifique se déroulera à Taïwan du 6 au 24 juillet prochain.

Cette actualité est également relayée par :
- l’Université Joseph Fourier - UJF (source)


       

Crédits et mentions légales | Contact | Plan du site | © OSUG - 2017